Affaires : General Motors dans l'eau chaude

General Motors dans l'eau chaude

Les propriétaires de 705 000 véhicules visés par cette annonce

Publié le par Grands titres dans Affaires
Partager sur Facebook
43 43 Partages

Le géant américain General Motors fait l'objet d'une plainte, qui l'accuse d'avoir installé des logiciels truquant le niveau réel des émissions polluantes sur certains de ses véhicules diesel.

Cette annonce survient après que les entreprises Volkswagen et Fiat Chrysler aient également impliquées dans le «dieselgate». 

Selon les informations publiées par l'AFP, ce sont les propriétaires d'environ 705 000 grosses camionnettes Chevrolet Silverado Duramax et GMC Sierra Duramax qui affirment que GM a installé des logiciels truqueurs entre 2011 et 2016. 

«Contrairement aux promesses de GM, un test d'émissions révèle que les modèles Sierra et Silverado rejettent des niveaux d’oxyde d’azote beaucoup plus élevés que les modèles à motorisation à essence, qui sont eux aux niveaux standards requis par l'agence fédérale de protection de l'environnement (EPA) pour pouvoir être vendus aux États-Unis», est-il écrit dans la plainte, dont les propos ont été repris par l'AFP.

«Ces affirmations sont sans fondement et nous allons nous défendre vigoureusement», a répondu GM dans un communiqué repris par l'AFP en précisant que les modèles visés par l'action collective sont conformes «à toutes les législations de l'EPA et du Carb (l'agence californienne de l'environnement) sur les émissions».

Partager sur Facebook
43 43 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Wikimedia