Affaires : La Baie dans l'eau chaude

La Baie dans l'eau chaude

Une des plus importantes amendes de l'histoire du Canada

Publié le par Grands titres dans Affaires
Partager sur Facebook
48 48 Partages

Le quotidien La Presse rapporte que le détaillant La Baie vient tout juste d'être condamnés à une des plus importantes amendes de l'histoire du Canada en ce qui concerne le rejet de BPC dans l'environnement, suite à un déversement survenu en 2011 au magasin phare de la rue Sainte-Catherine, à Montréal.

«Pas moins de 146 kilos du produit toxique s'étaient écoulés de transformateurs situés sur le toit du magasin. Les produits avaient contaminé le toit du bâtiment, puis s'étaient écoulés par le drain jusqu'à l'égout pluvial, et ultimement dans le fleuve.

Selon les calculs des experts d'Environnement Canada, environ 39 kilos de BPC ont atteint le Saint-Laurent.»

«Souvent les rejets de BPC se produisent sur de l'asphalte, sur le bord d'une route par exemple, et il est possible d'en récupérer. Alors que là, ils sont allés carrément dans l'eau. Ça ne se récupère pas, c'est perdu à tout jamais», explique  à La Presse Me Frédéric Hivon, du Service des poursuites pénales du Canada.

Pour tous les détails

Partager sur Facebook
48 48 Partages

Source: La Presse