Arts : Cet écrivain québécois reconnu coupable d'agression sexuelle

Cet écrivain québécois reconnu coupable d'agression sexuelle

Ses livres seront également retirés des tablettes

Publié le par Grands titres dans Arts
Partager sur Facebook
263 263 Partages

L'auteur de livres jeunesses Maxime Roussy passera les cinq prochaines années derrière les barreaux après avoir été reconnu coupable d'agressions sexuelles sur une jeune lectrice.

Ses livres seront également retirés de la circulation, selon TVA Nouvelles. 

«[Roussy] a abusé de l’admiration que lui portait la victime et du climat de confiance qui s’était installé entre eux, il s’est laissé aller à une déviance pédophilique», a affirmé la juge Dominique Joly juste avant de condamner l'auteur.

L'écrivain avait assouvi ses fantasmes sadomasochistes en profitant d'une jeune lectrice, entre 2006 et 2011. L'adolescente avait seulement 11 ans quand elle avait rencontré Maxime Roussy pour la première fois dans un salon du livre. 

Les échanges entre les deux avaient rapidement pris une tournure sexuelle, alors que l'accusé était à son domicile pendant que sa conjointe et ses enfants dormaient.

«[Roussy] m’a initiée à un modèle sexuel déviant, il m’a corrompue, il a gâché mon adolescence», a expliqué la victime dans des propos repris par TVA. Son nom ne peut être divulgué en raison d'un ordre du tribunal.

L'auteur a été déclaré coupable de leurre, de contacts sexuels, d'incitation à des contacts sexuels, d'agressions sexuelles armées et de possession et production de pornographie juvénile. 

L'auteur ne recevra également plus de redevances sur ses livres durant son séjour en prison. Son éditeur aurait annoncé détruire les exemplaires restants de ses bouquins, selon la juge. 

Maxime Roussy sera également inscrit au registre des délinquants sexuels pour le reste de sa vie. Une fois libéré, il se verra imposer l'interdiction de se trouver dans des lieux où peuvent se trouver des jeunes de moins de 16 ans et ne pourra pas accepter d'emploi où il sera en situation d'autorité auprès de jeunes. Son utilisation d'internet sera également limitée. 

Partager sur Facebook
263 263 Partages

Source: TVA Nouvelles
Crédit Photo: Fotolia