Arts : Une véritable bombe dans le secteur de la musique québécoise

Une véritable bombe dans le secteur de la musique québécoise

De bien mauvaises nouvelles!

Publié le par Grands titres dans Arts
Partager sur Facebook
68 68 Partages

Les chaînes MAX et MusiquePlus ne seront dorénavant plus contraintes de diffuser ou de financer les vidéoclips, selon une décision récente du CRTC à propos du renouvellement des licences des grands groupes de diffusion en français et en anglais. 

Une décision que dénonce l'industrie musicale. «Le CRTC justifie le retrait des contributions financières dédiées aux vidéoclips par le fait que MusiquePlus et Max ne bénéficient plus d’un statut prioritaire (forfait de base ou forfait très populaire) dans l’offre des entreprises de distribution. Les contributions financières aux vidéoclips étaient considérées comme une contrepartie raisonnable de cet avantage important : comme l’avantage n’existe plus, les contributions disparaissent donc aussi», a expliqué l’ADISQ dans une annonce reprise par le Huffington Post.

L'ADISQ avait plutôt fait la proposition du maintien du financement destiné à la production des vidéoclips, ou qu'il proviennent d'un autre fonds couvrant ce type de dépenses pour d'autres contenus audiovisuels canadiens tels que le Fond des médias. Rappelons que le Fonds Remstar, fondé en 2015 et destiné à l'essor de la musique en français n'est lui aussi plus soumis à ces règles, par le CRTC.



Partager sur Facebook
68 68 Partages

Source: Huffington Post
Crédit Photo: Fotolia