Voici 3 choses à surveiller concernant la grosse tempête qui est en route vers le Québec

Il faudra être prudent dans plusieurs secteurs...

Grands Titres

Mercredi soir, le Québec accueillera une bonne tempête, mais si elle ne sera pas majeure. Cependant, même en n’étant pas la pire que nous ayons connue, elle pourrait avoir des impacts non négligeables, rapporte MétéoMédia.

C’est souvent le synchronisme et les circonstances qui déterminent les impacts qu’a une tempête, plus que la quantité de neige qui tombe.

Ça devrait être le cas pour le système qu’on attend au Québec dans la nuit de mercredi à jeudi, avec des chutes de neige qui seront probablement modérées.

Crédit photo: Capture d'écran MétéoMédia

Il faudra pelleter

Les automobilistes qui voudront rouler pour aller au travail jeudi matin devront sortir plus tôt pour dégager leurs véhicules. La bonne nouvelle, c’est que le temps sera passablement froid ce jour-là et que donc, la neige sera plus légère.

Crédit photo: Capture d'écran MétéoMédia

Risques de poudrerie

Logiquement, comme la neige sera plus légère, elle se déplacera plus facilement au vent. Il faudra donc être vigilants sur plusieurs routes de la province jeudi.

La poudrerie réduit la visibilité, surtout sur les routes qui sont exposées au vent et où les arbres sont rares et elle peut annuler le travail des déneigeuses, puisque la neige des champs pourra retourner sur les routes venant d’être déneigées.

De plus, le vent peut souffler la neige et les abrasifs récemment épandus, ce qui augmentera les risques de chaussée glissante. Prudence!

Crédit photo: Capture d'écran MétéoMédia

Les secteurs venteux à surveiller

C’est surtout près du Saint-Laurent qu’il faudra être vigilants. Donc, prudence sur  la portion de l'autoroute 10 en Montérégie, les autoroutes 20, 40 et 50 et sur l'autoroute 15 et ce, autant au nord qu'au sud de Montréal. On s’attend à 10 à 15 cm de neige  sur ces routes pendant la nuit. Ces routes sont habituellement les premières à être déneigées, mais le fameux vent risque de bousiller le travail des déneigeuses. Pour couronner le tout,  les rafales devraient être à leur sommet dans la région de Montréal  jeudi en début d'avant-midi, soit en pleine heure de pointe. 

Juste après que le plus gros de la neige soit tombé au sol!

Crédit photo: Capture d'écran MétéoMédia

Dans l’est du Québec

On s’attend à la même chose dans l'est de la province, avec des rafales pouvant atteindre les 90 km/h jeudi soir en Gaspésie. 

Ce ne sera pas la tempête de la décennie, mais la prudence et beaucoup de patience seront de mise au volant.