Nouvelles générales : 190 000 Canadiens qui ont reçu la CPU ont dû la rembourser

190 000 Canadiens qui ont reçu la CPU ont dû la rembourser

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Selon les dernières informations qui ont été dévoilées par l'Agence du revenu du Canada (ARC), 190 000 Canadiens ont dû rembourser leurs chèques de prestations d’urgence du Canada (PCU) au gouvernement en date du 3 juin.

Le gouvernement fédéral avait créé la PCU en mars afin d'aider les Canadiens qui ne pouvaient pas travailler en raison de la pandémie de COVID-19. Le programme permet d'obtenir 2 000 $ par mois pour une durée pouvant aller jusqu’à quatre mois.

Les remboursements proviennent de personnes qui n’étaient pas admissibles à la prestation. 

Ces personnes auraient pu être couvertes sans le savoir dans le cadre d’un autre programme d’aide fédérale; elles avaient été réembauchées pendant qu’ils recevaient encore la PCU; ou elles avaient appliqué par confusion pendant les premiers jours du programme.

L’ARC a également indiqué qu’elle avait reçu 600 signalements concernant des individus qui étaient suspectés de profiter illégalement de la PCU, et ce, une journée seulement après que le gouvernement ait mis en place un système permettant aux Canadiens de signaler des réclamations potentiellement frauduleuses.

La ministre Carla Qualtrough a déclaré sur les ondes de CTV qu'elle estimait qu’entre 1 et 2 % des 8,4 millions de Canadiens qui ont présenté une demande de PCU l’ont fait frauduleusement: "C’est notre meilleure hypothèse en ce moment, en partie parce que ces chiffres changent littéralement tous les jours, en partie parce que nous enquêtons sur des choses qui ne s’avèrent pas frauduleuses ou qui ne sont pas incorrectes."

Jeremy Bellefeuille, porte-parole du bureau de la ministre du Revenu national Diane Lebouthillier, a déclaré pour sa part que "tous les signalements" d’utilisation abusive présumée font l’objet d’une enquête.

Le gouvernement libéral fait pression sur un nouveau projet de loi qui pourrait, entre autres, imposer des amendes et une peine d’emprisonnement possible aux Canadiens qui ont frauduleusement réclamé ou tenté de réclamer des paiements de la PCU.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: CTV News · Crédit Photo: Adobe Stock