Nouvelles générales : Agresseur d'enfants | La police est à la recherche de d'autres victimes

Agresseur d'enfants | La police est à la recherche de d'autres victimes

Tous les détails ici...

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
1,738 1.7k Partages

Les policiers du Module des agressions sexuelles de la Section des crimes majeurs du Service de la police de la Ville de Montréal (SPVM) ont procédé le 28 mai dernier à l’arrestation de Gerardo Segovia, 57 ans. L’homme a comparu à la Cour du Québec le lendemain et fait face à des accusations de séquestration et contacts sexuels. 

Gerardo Segovia, de Montréal-Nord, aurait fait au moins deux victimes, soit des jeunes filles de 9 et 10 ans. Les enquêteurs ont toutefois des raisons de croire que l’homme pourrait avoir fait d’autres victimes.

Le 28 mai dernier en fin d’après-midi, les deux jeunes filles se sont rendues dans un dépanneur de la rue d’Amiens, à Montréal-Nord. Comme elles n’avaient pas d’argent, elles sont ressorties du commerce. Une discussion a alors débuté avec le suspect, qui était assis sur des boîtes devant le dépanneur. Il leur a donné de l’argent à deux reprises afin qu’elles s’achètent des friandises. Les fillettes se sont ensuite rendues dans un parc avoisinant. L’homme les a suivi et les a tirées par les poignets pour qu’elles le suivent jusqu’à son logement. Une fois à l’intérieur, le suspect a procédé à des contacts sexuels sur l’une des fillettes. Ces dernières ont réussi à fuir et un appel a été rapidement fait au 911. Les policiers du SPVM ont procédé quelques minutes plus tard à l’arrestation de Gerardo Segovia.

Gerardo Segovia est un homme blanc, originaire de l’Amérique latine, âgé de 57 ans. Il mesure 1,63 m (5’4’’) et est de forte constitution. Il a les cheveux noir et gris et a les yeux noirs.

Toute personne qui aurait été victime ou qui connaît quelqu’un qui aurait pu être victime de Gerardo Segovia est invitée à se rendre au poste de police de son quartier ou à communiquer avec le 911 afin de déposer une plainte officielle.

Partager sur Facebook
1,738 1.7k Partages

Source: SPVM · Crédit Photo: SPVM