Nouvelles générales : Altercation en raison d'un hijab porté en guise de couvre-visage

Altercation en raison d'un hijab porté en guise de couvre-visage

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une altercation s'est produite samedi dans une station-service du secteur de Masham, à La Pêche, au Québec, en raison d'une femme qui s'est présentée à ce commerce en portant un hijab en guise de couvre-visage. La femme a déposé une plainte, car celle-ci estime avoir été victime de voies de fait en raison de sa couleur de peau et de son allégeance religieuse.

Selon l’inspecteur du Service de la sécurité publique de la MRC des Collines-de-l’Outaouais, André Lévesque, c'est samedi, peu avant 19h, que les agents ont reçu un signalement concernant une altercation entre deux femmes dans une station-service de Masham.

Lorsque les policiers sont arrivés sur les lieux, l'une des deux femmes portait un hijab en guise de couvre-visage, or le décret émis par les autorités de la santé publique du Québec stipule que le couvre-visage doit couvrir le nez et la bouche.

Selon l'employée de la station-service, celle-ci a demandé à la cliente de quitter les lieux, étant donné qu'elle ne portait pas un couvre-visage qui satisfaisait les critères demandés, mais la cliente a expliqué pour sa part sur Twitter qu'elle a été agressée physiquement, et verbalement en raison de sa couleur de peau et de son allégeance religieuse.

Tout en demeurant très prudent, André Lévesque a expliqué à ICI Radio-Canada que rien ne laissait croire qu'il s'agissait là d'un incident raciste ou haineux: "On est dans une période depuis quelque temps où il y a des discussions vraiment enflammées qui peuvent avoir lieu au sujet de cas de racisme ou peu importe. Mais dans cette situation-là, pour le moment, on n’est pas dans ce genre de situation."

Ce n'est pas l'avis du Conseil national des musulmans du Canada (CNMC) qui a demandé au Service de la sécurité publique de la MRC des Collines-de-l’Outaouais "de prendre des mesures appropriées pour porter des accusations et répondre à une agression apparemment motivée par la haine".

Le Service de la sécurité publique de la MRC-des-Collines a réagi à ces critiques en déclarant par communiqué: "Nous désirons vous informer que nous prenons cette situation très au sérieux et que la population sera toujours traitée avec respect, sans aucune discrimination, et ce sans égard aux origines ethniques des personnes impliquées."

Enfin, André Lévesque a assuré pour sa part que tous les témoignages et les éléments de preuve ont été recueillis afin d'assurer une transparence totale: "Notre service de police traite tout le monde de façon équitable et respectueuse. [...] Il y aura un dossier détaillé qui sera déposé auprès du Directeur des poursuites criminelles et pénales de Gatineau pour avoir une suite au niveau juridique pour un dépôt d’accusation. [...] Je peux vous dire que le service de police de la MRCMunicipalité régionale de comté des Collines prend très au sérieux ce genre de situation. Le suivi du dossier, proprement dit, concernant cette intervention-là, sera fait dans les règles de l’or."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: Capture d'écran