Nouvelles générales : Arrestation d’un ado de 14 ans pour un viol en direct sur Facebook

Arrestation d’un ado de 14 ans pour un viol en direct sur Facebook

D’autres mineurs ayant participé sont également recherchés…

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
20 20 Partages

Le viol d’une adolescente de 15 ans en direct sur Facebook avait fait grand bruit et un important développement vient de survenir dans l’affaire.

La police de Chicago a confirmé aujourd’hui l’arrestation d’un adolescent de 14 ans dans le cadre d'une enquête sur le viol collectif d'une adolescente diffusé en direct sur l'application Facebook Live, rapporte l’Agence France-Presse cité par TVA Nouvelles.

La police de Chicago «a arrêté le premier de plusieurs délinquants mineurs dans l'affaire de l'agression sexuelle», a annoncé sur Twitter le porte-parole du corps policier Anthony Gugliemi.

Durant une conférence de presse, la police a ajouté travailler à l'identification d’autres suspects, qui pourraient être au nombre de six, et que de nouvelles arrestations étaient attendues bientôt.

La victime est une adolescente de 15 ans originaire d'un quartier défavorisé. Elle a été portée disparue le 19 mars avant d’être retrouvée deux jours plus tard puis admise dans un hôpital pour enfants.

Aux dires des policiers, l'enquête est très complexe car la victime «n'arrive même pas à formuler ce qui lui est arrivé», a indiqué un responsable de la police locale, Brendan Deenihan, ajoutant que la victime a depuis été harcelée par des internautes minimisant sa terrible mésaventure.

Le chef de la police de Chicago, Eddie Johnson, s'est personnellement impliqué dans l'affaire à la demande de la mère de la victime qui lui a montré des photos tirées d'une vidéo sur Facebook Live. On y voit plusieurs jeunes hommes agresser sexuellement l'adolescente, selon plusieurs médias américains ayant eu accès aux images.

La vidéo du viol diffusée en direct avait attiré une audience allant jusqu'à 40 spectateurs en même temps, mais personne n’a contacté la police. La vidéo a été retirée après une demande de la police à Facebook en ce sens. «Cela me dégoûte que des gens puissent regarder ces vidéos et ne décrochent pas le téléphone pour appeler les services d'urgence», a dénoncé Eddie Johnson. 

Partager sur Facebook
20 20 Partages

Source: Agence France-Presse · Crédit Photo: Infos Mobiles