Nouvelles générales : “Avec un ticket de 1000 piasses, la bière, elle va coûter cher!”

“Avec un ticket de 1000 piasses, la bière, elle va coûter cher!”

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Valérie Plante est prête à prendre les grands moyens afin d'empêcher la fermeture des parcs. En effet, la mairesse de Montréal a déclaré qu'elle préférait se concentrer à décourager les récalcitrants qui ne respectent pas les mesures de confinement et de distanciation sociale en leur "serrant la vis".

Alors que la rumeur court depuis quelques jours à l'effet que la ville pourrait devoir en venir à fermer les parcs afin de freiner la propagation de la COVID-19, la mairesse a réagi mercredi en expliquant à TVA Nouvelles qu'elle préférait plutôt s'en prendre directement aux récalcitrants en prenant les grands moyens: " Pour une petite minorité de tricheurs, il faut trouver une solution. Les gens respectent les règles, mais il y en a encore quelques-uns qui se disent que ce n’est pas grave. [...] Je pense beaucoup aux familles : ce n’est pas facile d’être à la maison avec des tout-petits, il faut qu’ils bougent. À Montréal, on n’a pas le luxe d’avoir une cour comme peut-être ailleurs au Québec. Le parc est tellement important que je veux le protéger au maximum. On va sévir davantage contre les récalcitrants."

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) sera maintenant en mesure de donner une contravention à des individus rassemblés qui refuseraient de se disperser et comme l'a expliqué la mairesse, la facture pourrait être très salée: "Ceux et celles qui se disent que c’est encore correct d’aller prendre l’apéro au parc La Fontaine, qu’ils y pensent bien, parce qu’avec un ticket de 1000 piasses, la bière, elle va coûter cher! [...] Il faut que les gens comprennent que ça n’aurait pas de bon sens qu’à cause de leur égoïsme, jusqu’à un certain point, on soit obligé de pénaliser toute la population. Je suis en colère, c’est sûr, parce que je reçois tellement de messages de détresse de parents, de gens qui ont perdu leur emploi... L’idée de leur enlever ce qui leur reste, dans notre bien collectif, ça me brise le cœur et ça me fâche."

Tandis qu'à Toronto, on a déjà annoncé l'annulation de tous les événements publics jusqu'en juillet, la Ville de Montréal s'est limitée pour le moment à annuler les événements publics qui étaient prévus pour tout le mois de mai. Bien que plusieurs signes laissent croire que les mesures pourraient durer jusqu'en septembre prochain, la mairesse Valérie Plante n'a pas voulu s'avancer sur ce sujet.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: iStock