Nouvelles générales : Bilans hebdomadaires: Patrick Lagacé dénonce «l'opacité» du gouvernement

Bilans hebdomadaires: Patrick Lagacé dénonce «l'opacité» du gouvernement

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le gouvernement du Québec a annoncé le 24 juin dernier que les statistiques sur le nombre de nouveaux cas et de décès dans la province ne seraient plus communiquées tous les jours, mais seulement une fois par semaine. 

Le chroniqueur de La Presse, Patrick Lagacé, 

Il a expliqué que le Dr Horacio Arruda a demandé aux Québécois de ne pas baisser leur garde car le virus circule toujours. « Raison de plus pour faire un petit rappel quotidien ! », a écrit le chroniqueur. 

« On a les données, mais on ne les communique pas. Ou alors on en communique le minimum. C’est vrai dans tous les ministères. C’est vrai hors pandémie. C’est vrai pendant cette pandémie », a dénoncé Patrick Lagacé. 

Le chroniqueur a donné l'exemple du ministère de la Santé qui refusait de donner une liste des CHSLD les plus touchés par la crise sanitaire. Le ministère invitait plutôt les journalistes à communiquer avec chacun des 22 CISSS et CIUSSS de la province pour obtenir les informations. Mais une source confidentielle a prouvé qu'une liste centralisée existait en la donnant à La Presse. « C’est le même ministère de la Santé qui, aujourd’hui, décrète que les statistiques liées au coronavirus ne seront plus publiées quotidiennement, à contre-courant de ce qui se fait un peu partout ailleurs… », a souligné Patrick Lagacé. 

Le chroniqueur a aussi déploré que l’Institut national de santé publique (INSPQ), supposément indépendant, a « choisi de respecter le diktat du Ministère et de ne pas publier [les données] quotidiennement ».

Patrick Lagacé termine sa chronique avec une réflexion coup de poing : 

« Mais l’opacité de l’appareil d’État québécois en matière d’accès à l’information commence à être une pratique honteuse, d’une absurdité toute-puissante, qu’il faut dénoncer.

Si les Québécois veulent juger des enjeux d’intérêt public — en santé, en éducation, en environnement, qu’importe —, ils doivent avoir accès aux données et informations de base.

Et les statistiques quotidiennes liées aux infections au coronavirus et aux décès de la COVID-19, c’est de nos affaires, c’est… la base ! La base de tout débat lié à cette pandémie. »

Lisez la chronique de Patrick Lagacé dans son intégralité sur le site de La Presse

Plusieurs internautes ont aussi demandé pourquoi le ministère a pris la décision de ne plus donner les statistiques chaque jour. Vendredi matin, le ministère a répondu à tout le monde. 

« Cette décision a été prise en raison de l’évolution de la situation épidémiologique qui se stabilise. Le Ministère continuera de suivre la situation de près et ajustera la stratégie de diffusion des données, au besoin. »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Capture d'écran