Nouvelles générales : «Ce n’est pas l'apparence qui importe; c'est comment tu te sens!»

«Ce n’est pas l'apparence qui importe; c'est comment tu te sens!»

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Erin Borges, une mère de Carmel en Californie, a traversé une dure période après que sa maison ait été inondée alors qu'elle luttait contre une tumeur oculaire. Son mari, Shawn tenait le fort pendant cette période folle. 

Puis, alors qu'il était 7 h 30 du matin, Dahlia, leur fille de 8 ans, est sortie de sa chambre avec des talons hauts argentés et une longue robe de bal rouge ornée de bijoux. 

« Elle doit penser que c'est samedi », s'est dit Erin. 

Erin était confuse. 

« Je n'avais pas encore mes repères sur le calendrier ou mon café, alors j'ai vérifié mon téléphone pour me rassurer que c'était bien une journée d'école. Phew! J'ai rappelé à Dahlia que ce n'était pas juste un jour d'école régulier, mais en fait c'était le jour de la photo de classe! »

« J'ai dit à Dahlia que papa avait mis de côté une chemise, des leggings et de nouveaux souliers parfaitement assortis. La réponse de Dahlia était parfaite. »

« Elle n’a rien dit d’autre que: "Ce n’est pas l'apparence qui importe; c'est comment tu te sens!" Elle s'est retournée comme si elle était dans un défilé de mode pour aller brosser ses cheveux et ses dents. Je ne pouvais pas m'opposer à sa déclaration. Elle avait raison après tout, mais devrais-je la laisser faire ça? »

« Tout à coup, j’ai imaginé la photo de son permis de conduire dans 10 ans, portant une robe de bal. Serait-elle la fille dont on se moque à cause de ça? Je me suis interrogée silencieusement sur la meilleure façon de gérer la situation. »

« Puis j'ai réalisé qu'elle n'avait pas besoin d'aide. Dahlia était clairement plus sûre d'elle-même et dégageait beaucoup plus de confiance que moi à son âge. Rien n'avait besoin d'être réparé, rien n'avait besoin d'être dit, elle sait EXACTEMENT qui elle est, comment elle se sent et quel message elle envoie. Et elle savait comment gérer la situation si quelque chose se produisait à l’école. » 

« Je voulais la protéger. C'est mon devoir en tant que mère, mais elle n'en avait pas besoin aujourd'hui. Lui permettre de faire quelque chose d'aussi extravagant me semblait un risque au début alors que les scénarios se déroulaient dans mon esprit, mais c'était MES insécurités qui parlaient. Dahlia n’a pas besoin de supporter mes insécurités et ma nervosité. Elle a 8 ans et devient sa propre personne, qui est un modèle pour les autres, quel que soit leur âge. Elle n'est pas censée se fondre aux normes et rester dans la zone de sécurité. Elle est un leader et une jeune femme forte qui a sa propre voix. »

Dahlia s'est fait coiffée par son père. Puis elle a pris son bouclier Wonder Woman et son sac à dos de licorne pour aller à l'école. 

Et comment ça s'est passé? 

Très bien évidemment! 

On peut le voir sur la photo de classe : 

Mais aussi dans le sourire de Dahlia sur sa photo seule : 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Love What Matters · Crédit Photo: Courtoisie