Nouvelles générales : Condamné dans une affaire de meurtre, il s’établit à 800 mètre des parents de sa victime

Condamné dans une affaire de meurtre, il s’établit à 800 mètre des parents de sa victime

La famille ne comprend pas qu’il puisse agir ainsi…

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
33 33 Partages

Sam Tsega, un homme de 25 ans reconnu coupable d'avoir collaboré dans une affaire de meurtre, s’est établi à 800 mètres des parents de sa victime après avoir profité d’une libération sous caution, deux mois seulement après avoir été condamné pour meurtre à Ottawa.

L’Agence QMI rappelle qu’en 2010, trois complices masqués ont pénétré dans la résidence de Michael Swan, un jeune homme de 19 ans. Les trois malfaiteurs ont forcé le jeune homme à s’agenouiller, avant de l’assassiner pour ensuite fuir avec un peu de marijuana, de l’argent et des jeux vidéo, a rapporté le «Ottawa Citizen» cité par QMI.

Les trois ont d’ailleurs été condamnés pour meurtre. Même s’il ne se trouvait pas avec le trio, Tsega est la personne ayant fourni le nom et l’adresse de Michael Swan aux trois meurtriers, les aidants de facto à planifier le crime. Il a été reconnu coupable d’homicide involontaire en avril dernier et condamné à une peine de neuf ans de prison.

La famille Swan avoue s’expliquer mal qu’il puisse avoir retrouvé sa liberté à peine deux mois après avoir été condamné. «Si ce n’était pas de Sam Tsega, mon frère serait toujours en vie aujourd’hui. Je suis déçu qu’un meurtrier condamné vive comme un homme libre, à quelques pas de la maison d’enfance de Michael», a déploré le frère de ce dernier, Alex.

Selon les conditions qui lui ont été imposées, Tsega doit vivre dans la maison de sa mère et respecter un couvre-feu. Ses proches ont versé une lourde caution s’élevant à 72 000 $. 

Partager sur Facebook
33 33 Partages

Source: Agence QMI · Crédit Photo: Archives