Nouvelles générales : COVID-19: «Ce n'est pas une blague», lance un docteur hospitalisé pendant 105 jours

COVID-19: «Ce n'est pas une blague», lance un docteur hospitalisé pendant 105 jours

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Un médecin de Colombie-Britannique, qui a été hospitalisé pendant 105 jours en raison de la COVID-19, a tenu à partager son expérience afin qu'un maximum de personnes ne prenne plus cette maladie à la légère.

C'est Global News qui rapporte l'histoire de Greg Phillips, un docteur de l'ouest de Vancouver, dont la vie a pris un tournant inattendu lorsqu'il a contracté la COVID-19. En effet, l'homme de 59 ans a été hospitalisé pendant 105 jours en raison de cette maladie qui l'a frappé de plein fouet. Celui qui allait 5 fois par semaine au gym pèse désormais près de 100 livres de moins. Une véritable transformation qui a complètement bouleversé sa façon de vivre, dont notamment sa manière de parler. Il ne peut utiliser que 30% de sa voix à cause d'une corde vocale paralysée.

S'il espère se remettre sur pieds le plus vite possible, il souhaite se servir de son expérience pour que les gens prennent au sérieux cette maladie. «Si elle peut mettre à terre un homme de 59 ans en bonne santé, elle peut le faire à n'importe qui», a-t-il notamment confié à la chaîne de télévision. «Ce n'est pas une blague, ce n'est pas une conspiration et les gens doivent le savoir», insiste celui qui a contracté la COVID-19 au mois de mars dernier après un voyage à Dallas avec son partenaire.

 

Global News explique que Greg Phillips ne se souvient pas beaucoup de ses plusieurs semaines passées à l'hôpital. Il raconte, par exemple, ne pas se souvenir d'avoir écrit un message à son partenaire avant de se faire intuber. «Le dernier message qu'il a eu de moi, que je ne me souviens pas avoir envoyé, disait "ils sont sur le point de m'intuber et j'ai peur" (...) Je me souviens de très peu de moments aux soins intensifs, ce qui est sans doute une bonne chose».

C'est seulement à la mi-mai que Greg Phillips va commencer à retrouver un peu ses esprits, indique Global News. Toutefois, il aura développé d'autres problèmes entre temps, dont une insuffisance rénale. De son propre aveu, il a passé «deux mois en enfer aux soins intensifs». Il est sorti de l'hôpital le 9 juillet dernier, mais son état de santé est encore délicat. La chaîne de télévision souligne qu'il ne peut toujours pas avaler correctement, il ne peut donc manger que des aliments réduits à l'état de purée et son eau doit être épaissie. 

S'il se veut optimiste, Greg Phillips sait que son calvaire est loin d'être terminé. «Quand j'ai quitté les soins intensifs, je ne pouvais pas m'asseoir. Je reviens de loin, mais j'ai encore beaucoup de chemin à parcourir».

Source: Global News · Crédit Photo: Facebook