Nouvelles générales : COVID-19: De ceux qui y survivent, beaucoup auront des conséquences toute leur vie

COVID-19: De ceux qui y survivent, beaucoup auront des conséquences toute leur vie

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que la COVID-19 a fait de nombreuses victimes chez les personnes âgées de 70 ans et plus, les personnes plus jeunes ne sont pas en reste et certaines d'entre elles ont beaucoup de mal à se remettre de la maladie.

C'est Radio-Canada qui rapporte cette nouvelle qui risque de générer de nombreuses réactions. En effet, la COVID-19 est une maladie qui n'épargne personne et qui peut laisser des traces importantes chez certains individus, même les plus jeunes. «Ça part et ça revient. C’est comme des vagues (...) Aujourd'hui, je suis dans mon sous-sol, je ne sors pas, je ne peux rien faire», a expliqué à la chaîne de télévision un homme de 40 ans qui a contracté la maladie au début mai. Plus de 10 semaines après son test positif, il n'est toujours pas guéri.

Même son de cloche chez Arianny Gonzalez, une infirmière de 35 ans qui a raconté à Radio-Canada le calvaire qu'elle est en train de vivre depuis son test positif datant de la fin mars. Palpitations cardiaques, douleurs à la poitrine et difficulté respiratoire font encore partie de son quotidien. «Les médecins et le cardiologue m'ont dit que c’étaient des symptômes résiduels de la COVID et qu'ils ne pouvaient pas me dire combien de temps ça allait durer», déplore-t-elle. 

Pour trouver des explications à cette situation, Radio-Canada s'est entretenue avec le Dr Jean-Claude Tardif, le directeur du centre de recherche de l'Institut de cardiologie de Montréal. «C’est une maladie qui est multisystémique, ce qui peut faire en sorte qu’avant qu'on régénère et qu'on guérisse tous les organes, cela peut prendre un certain temps. Cela peut expliquer des cas de patients dont les symptômes durent un peu plus longtemps», indique-t-il.

Crédit photo: Adobe Stock

Radio-Canada rappelle que selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les personnes atteintes de la COVID-19 ont besoin d'un temps de récupération allant de 2 à 6 semaines. Toutefois, chez certaines personnes, ce délai semble s'allonger. «C'est un nouveau virus sur lequel on en apprend encore. Dans les cas les plus sévères, on peut s'attendre à peu près un an», souligne le Dr François Marquis, le chef de services des soins intensifs de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

Une situation qui l'inquiète fortement alors que la menace d'une deuxième vague plane sur le Québec. «Des gens de moins de 65 ans, j’en ai vu mourir aux soins intensifs, mais parmi ceux qui survivent il y en a beaucoup qui auront des conséquences qui vont les suivre toute leur vie. Ce qui m’inquiète de ces jeunes, ce n’est pas qu’ils risquent de mourir, c’est qu’ils vont parfois survivre avec une vie complètement bouleversée».

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Adobe Stock