Nouvelles générales : COVID-19: Donald Trump dit que la hausse de cas s'explique par le nombre de tests de dépistage

COVID-19: Donald Trump dit que la hausse de cas s'explique par le nombre de tests de dépistage

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Ce samedi après-midi, Donald Trump s'est encore distingué sur Twitter en raison d'une déclaration-choc dont il a le secret. Le président des États-Unis a encore déploré que son pays fasse trop de tests de dépistage, ce qui selon lui expliquerait la flambée de nouveaux cas de COVID-19.

C'est en naviguant sur Twitter qu'on est tombé sur l'un des derniers tweets de Donald Trump et comme à son habitude, il n'a pas fait les choses à moitié. En effet, le président des États-Unis s'est encore fendu d'une déclaration-choc dont il a le secret. Ses propos sont tellement troublants qu'on peut se demander s'il est sérieux. Il faut dire qu'il a une nouvelle fois déploré que son pays fasse trop de tests de dépistage. Pour lui, ces trop nombreux tests expliqueraient la flambée de nouveaux cas de COVID-19. 

«Cas, cas, cas! Si nous ne testions pas autant et si bien, nous aurions très peu de cas. Si vous testez 40 000 000 de personnes, vous allez avoir de nombreux cas qui, sans les tests (comme dans d'autres pays), n'apparaîtraient pas tous les soirs dans les journaux télévisés» a-t-il écrit sur Twitter. Il en a profité pour s'en prendre une nouvelle fois aux médias en les qualifiant de «Fake Evening News». Encore une fois, il qualifie les nouvelles qui ne sont pas très flatteuses à son égard de «fausses nouvelles».

Donald Trump ne s'est pas arrêté en si bon chemin puisqu'il a précisé sa pensée dans un second tweet aussi irréel que le premier. «D'une certaine manière, notre formidable succès en matière de tests donne aux médias qui relayent de fausses informations tout ce qu'ils veulent, DES CAS. Pendant ce temps-là, les décès et le très important taux de mortalité diminuent. Vous n'en entendez pas parler dans les médias qui relayent de fausses informations, et vous ne le saurez jamais. Quelqu'un a besoin de respirateurs ???».

Rappelons que les États-Unis sont toujours le pays le plus touché par la crise sanitaire. Au moment d'écrire ces lignes, les États-Unis comptent 2 925 627 cas, dont 1 541 837 cas toujours actifs et 132 229 décès.

Source: Twitter · Crédit Photo: Instagram