Nouvelles générales : COVID-19: Un scientifique chinois affirme que ne pas porter de masque est une grande erreur

COVID-19: Un scientifique chinois affirme que ne pas porter de masque est une grande erreur

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que la région de Wuhan prévoit de sortir de son confinement le 8 avril prochain, un scientifique chinois s'est exprimé sur la gestion de la crise du coronavirus par les pays occidentaux. Il a notamment affirmé que de ne pas porter de masque était une grande erreur.

C'est le quotidien Le Monde qui rapporte cette nouvelle qui est en train de faire couler beaucoup d'encre. En effet, le quotidien s'est entretenu avec George Gao, le directeur général du Centre chinois de contrôle et de préventions des maladies pour revenir sur la gestion de la crise du coronavirus en Chine, mais aussi dans le reste du monde. L'une de ses déclarations qui a suscité le plus de déclarations concerne les erreurs commises en Occident. «La grande erreur aux États-Unis et en Europe est, à mon avis, que la population ne porte pas de masque», affirme-t-il.

Il est revenu sur la manière dont se transmet le coronavirus et insiste sur l'importance du rôle d'un masque dans l'optique d'éviter une contamination. «Ce virus se transmet par les gouttelettes respiratoires, de personne à personne. Les gouttelettes jouent un rôle très important, d’où la nécessité du masque – le simple fait de parler peut transmettre le virus. De nombreux individus atteints sont asymptomatiques, ou ne présentent pas encore de symptômes : avec un masque, on peut empêcher les gouttelettes porteuses du virus de s’échapper et d’infecter les autres», a-t-il expliqué au quotidien Le Monde. 

De son côté, BFM TV rappelle que ce mardi 31 mars, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé une dotation de 4 milliards d'euros à Santé Publique France afin de produire des masques, mais aussi des respirateurs et des médicaments. Lors de sa visite dans une usine de masques FFP2 dans le Maine-et-Loire, il a notamment insisté sur l'importance de produire ces items en France. «Il nous faut produire davantage sur notre sol. Avant la crise, nous produisions en France 3,3 millions de masques par semaine. Fin avril, nous serons à 15 millions par semaine. Et nous poursuivrons cet effort».

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Monde · Crédit Photo: Pexels