Nouvelles générales : COVID-19: Une 2e vague en France est «extrêmement probable» pour le Conseil scientifique

COVID-19: Une 2e vague en France est «extrêmement probable» pour le Conseil scientifique

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que la France poursuit son déconfinement entamé le 11 mai dernier, le Conseil scientifique a fait savoir au gouvernement qu'une 2e vague de contamination au COVID-19 est «extrêmement probable».

C'est BFM TV qui rapporte cette nouvelle inquiétante. En effet, ce dimanche, le Conseil scientifique a transmis un avis au gouvernement pour faire le point sur la crise sanitaire et son contenu n'est guère rassurant concernant la possibilité qu'une seconde vague de contamination frappe le pays. «Une intensification de la circulation du SARSCoV-2 dans l’hémisphère nord à une échéance plus ou moins lointaine (quelques mois, et notamment à l’approche de l’hiver) est extrêmement probable», peut-on notamment y lire.

BFM TV précise que le Conseil scientifique s'est appuyée sur 3 critères pour justifier son avis remis au gouvernement. Le premier concerne l'immunité collective qui est très faible en France. La chaîne de télévision indique qu'elle tourne autour de 5% de la population. Une proportion loin d'être suffisante «pour empêcher la survenue d’une deuxième vague épidémique». Le second facteur est lié à la circulation du virus qui est encore très importante à travers le monde. Au moment d'écrire ces lignes, il y a encore 3 988 378 de cas encore actifs.

Le 3e facteur est lié à «l’expérience des pandémies grippales», indique BFM TV. En effet, le Conseil scientifique souligne que les pandémies grippales «se sont déroulées en deux ou trois vagues avant d’adopter un rythme saisonnier». Il y a donc des chances pour que le COVID-19 refasse son apparition de manière plus importante d'ici quelques mois. «On a réfléchi, on a regardé ce qui s’était passé par le passé. C’est systématiquement la même chose, il y a une émergence virale, une diffusion épidémique au printemps et été et font les virus le tour de la planète. Ils se calent sur une saisonnalité hivernale pour les pays tempérés», explique Bruno Lina, membre du Conseil scientifique Covid-19.

BFM TV explique que pour la réanimatrice Lila Bouadma, cet avis du Conseil scientifique intervient au bon moment et peut permettre au gouvernement de se préparer au pire. «On a quand même quelques semaines, voire j’espère quelques mois pour préparer ce jour d’ouverture de lits (…) parce que la deuxième vague pourrait être beaucoup plus importante que la première».

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: BFM TV · Crédit Photo: Adobe Stock