Nouvelles générales : De jeunes Québécois filment leur propos accident en roulant à 200 km/h

De jeunes Québécois filment leur propos accident en roulant à 200 km/h

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le jeune conducteur qui était au volant de la voiture qui roulait à 200 km/h lors d'un grave accident de la route a déclaré qu'il regrettait d'avoir ignoré les conseils de ses proches qui lui demandaient de cesser de rouler à des vitesses extrêmes.

L'accident en question a été filmé par des jeunes qui se trouvaient dans le véhicule qui fonçait alors à une vitesse de 200 km/h.

À cet effet, le jeune conducteur qui pourrait faire l'objet de graves accusations de négligence criminelle et de conduite dangereuse a expliqué à TVA Nouvelles: "Rouler à cette vitesse-là, j’aimais bien ça. Avant, je roulais tout le temps vite quasiment, avec mes amis la plupart du temps."

Dans les images filmées par les victimes de l'accident, on peut y voir le tableau de bord de la voiture où l’aiguille oscille entre les 190 et 200 km/h.

Une seconde vidéo a été produite, qui a aussi été filmée par les passagers du véhicule, et dans laquelle on peut voir les dommages causés sur la voiture, tandis qu'un des passagers semble ressentir de vives douleurs.

La Sûreté du Québec (SQ) a expliqué que l'accident était survenu le 8 août dernier, sur la route 344, à Brownsburg-Chatham, dans les Laurentides, alors qu'un véhicule roulant à très haute vitesse a embouti en plein jour un camion qui s’était engagé sur la route 134 depuis la montée Robert en direction est.

Le jeune conducteur a expliqué à TVA Nouvelles: "Quand je l’ai vu, il était trop tard. [...] Je n’ai plus rien vu. Je me suis réveillé et j’ai entendu l’autre à côté de moi crier “détachez-moi!”, “détachez-moi!” Celui qui était assis derrière, il était rendu sur moi. [...] Ça n’arrivait pas [un accident]. J’avais de la chance, j’avais tout le temps de la chance, mais là, je n’en ai plus. Je ne le fais plus et je ne veux plus conduire maintenant. J’ai peur de conduire. [...] Ça me fait peur de savoir ce qui va arriver avec moi."

Le conducteur de la voiture se trouvait à être un jeune homme de 18 ans et comme le transit de son véhicule était expiré, il n'avait pas le droit d'être sur la route. Le chauffard s'en est tiré sans blessure, mais les deux autres passagers de 17 ans ont subi de graves blessures. Alors que l'un d'eux a récemment quitté l'hôpital et que l'état de santé du second semble s'améliorer, le jeune conducteur a confié: "Il y en a un à qui je ne peux pas parler, il m’a bloqué partout. L’autre me parle un peu. On conduisait toujours à cette vitesse-là, il comprend, les deux on le savait que ça allait arriver un jour. [...] Je ne suis pas fier pantoute d’avoir fait ça. Je regrette vraiment d’avoir eu un accident avec mes deux amis dans l’auto. Je le regrette depuis que c’est arrivé."

Enfin, la sergente Éloïse Cossette, de la SQ, a expliqué à TVA Nouvelles: "C’est un cas où on rassemble plusieurs éléments qui ne fonctionnent pas : la vitesse excessive, le permis d’apprenti, le véhicule des jeunes qui est fautif, qui n’a pas le droit de circuler. On a des témoignages, des vidéos, les reconstitutionnistes sont allés faire le travail sur le terrain. Tout ça nous amène dans une enquête de conduite dangereuse et de négligence."

L'enquête policière est toujours en cours.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: iStock