Nouvelles générales : De nombreux parents refusent que leurs enfants retournent à l'école à la rentrée

De nombreux parents refusent que leurs enfants retournent à l'école à la rentrée

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que l'école va bientôt reprendre, certains parents refusent que leurs enfants effectuent un retour en classe. 

Parmi ces parents, on y retrouve notamment Andrea Zakel-Farrow et son mari, qui ont décidé de garder leur fils de six ans à la maison cet automne au lieu de l’envoyer à l’école.

Anjum Khan, qui vit à Mississauga, en Ontario, ne renverra pas non plus sa fille à la maternelle parce qu’elle ne croit pas que le plan de la province soit suffisant afin de tenir compte des mesures de sécurité publique, y compris la taille des classes et la distanciation physique. La mère a expliqué en entrevue à CTV: "Trente enfants dans une pièce ne peuvent pas se distancer. Même s’ils ont trouvé un moyen de le faire, ils ne peuvent pas le faire dans cette salle de sorte qu’ils auraient besoin de plus d’espace ou moins d’enfants parce qu’ils ne peuvent pas tout avoir."

Bien que de nombreux parents aient déclaré qu’ils aimeraient que leurs enfants retournent en classe, plusieurs pensent que cela ne devrait être fait que si les écoles sont sûres et prêtes à faire face à la pandémie de coronavirus.

La chaîne CTV a révélé avoir reçu plusieurs messages de parents qui souhaitaient faire part de leurs préoccupations à l’approche du début de l’année scolaire.

Crédit photo: Adobe Stock

À la fin du mois de juillet, l’Hôpital pour enfants malades de Toronto a publié un rapport mis à jour avec des recommandations sur la façon dont les enfants devraient retourner à l’école en toute sécurité, suggérant que les élèves du secondaire portent des masques à l’intérieur chaque fois que les règles de distanciation physique ne peuvent pas être respectées.

Pour les élèves du primaire, les experts ne recommandent pas de masques à l’école, qualifiant ces conseils d’impraticables. Certains experts disent que les jeunes élèves pourraient avoir des difficultés à enlever les masques par eux-mêmes et pourraient finir par toucher leur visage plus, ce qui impliquerait un plus grand risque d’attraper le virus.

Enfin, bien que des classes plus petites soient recommandées, les directives ne précisent pas la taille des classes. Alors que certaines administrations ont ouvert des classes à des groupes de 10 à 15 élèves, les experts disent qu’il n’y a pas assez de preuves pour le moment pour établir une taille de classe de base.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: CTV News · Crédit Photo: Adobe Stock