Nouvelles générales : De nouveaux tarifs à venir pour les transports en commun

De nouveaux tarifs à venir pour les transports en commun

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le processus de consultation publique de la refonte tarifaire pour le réseau de transport en commun pourra reprendre après que le conseil d’administration de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) ait donné son accord en ce sens.

La Presse avait confirmé jeudi matin que ce serait à partir du 1er juillet 2021 qu'une nouvelle grille tarifaire métropolitaine simplifiée et intégrée de l’ARTM pourrait faire son apparition.

Dès septembre, on procéderait donc à consultation publique qui serait suivie d'une consultation via internet en octobre, puis en décembre prochain, on procéderait enfin à l’adoption définitive.

Daniel Bergeron, directeur en planification des transports et mobilité de l’ARTM, a déclaré à La Presse: "La simplification de la grille tarifaire est un des dossiers majeurs. On annonce donc un projet assez ambitieux élaboré avec tous les partenaires qui intègrera le REM, le métro, le train, les autobus ainsi que le transport adapté."

L'ARTM réunit les quatre principales sociétés de transports, soit la STM, RTL, STL et exo et en fixe les tarifs. D'ailleurs, l'ARTM ne cache pas qu'elle souhaite grandement que ce plan de refonte tarifaire puisse élargir et uniformiser l’accessibilité au transport collectif, ce qui permettrait d'établir un tarif qui serait basé sur les différents seuils de revenus afin de permettre la mobilité de tous.

Sans grande surprise, les derniers mois ont été marqués par une baisse significative de la fréquentation des transports en commun, et ce, en raison du confinement de plusieurs semaines visant à freiner la propagation de la COVID-19. Toutefois, l'ARTM a tenu à faire savoir qu'aucune hausse des tarifs n'avait été prévue cette année dans les transports en commun de toute la région de Montréal.

On prévoit d'ailleurs qu'il faudra deux à trois ans avant 

Enfin, Benoît Gendron, directeur général de l’ARTM, a indiqué qu'il y avait un manque à gagner de 77 millions de dollars par mois en avril et en mai, en raison de la diminution de perception des tarifs depuis trois mois dans les transports collectifs.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Unsplash