Nouvelles générales : De quoi faire rager bien des utilisateurs de téléphone cellulaire!

De quoi faire rager bien des utilisateurs de téléphone cellulaire!

Encore des frais!

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
78 78 Partages

De nombreux utilisateurs de téléphone cellulaire seront fâchés d'apprendre que, même après l'échéance d'un contrat, votre ancien fournisseur peut vous sommer de payer si vous désirez rendre votre téléphone compatible avec un réseau de téléphonie concurrent. 

Selon un article de Radio-Canada, au pays, la plupart des fournisseurs verrouillent l'appareil afin de faire respecter à leurs clients les termes du contrat. Lorsque celui-ci est échu, toutefois, le téléphone demeure toujours verrouillé et le fournisseur réclame des frais entre 50 et 100 dollars afin de déverrouiller l'appareil. 

« C'est un peu un frais artificiel imposé aux clients des fournisseurs de services sans fil pour s'assurer qu'ils restent clients et abonnés au même service », a affirmé un journaliste spécialiste des sciences et technologies, Alain McKenna, à Radio-Canada.

« En 2016 seulement, il y a 37 millions qui ont été [gagné] par l'ensemble des fournisseurs pour offrir ce service-là. Rappelons-le, le verrouillage c’est une demande des fournisseurs aux fabricants », a déclaré à Radio-Canada Sophie Lambert-Racine, analyste en télécommunications à l'Union des consommateurs.

Aux États-Unis, le déverrouillage peut toutefois être effectué sans frais, aux termes du contrat. « Pourquoi payer ici alors que nos voisins américains ne paient pas? », s'est demandé François Daigle, spécialiste en sécurité de l’information chez Okiok, en entrevue à Radio-Canada.

Les principales entreprises de télécommunications au Canada, Rogers, Telus, Bell et Vidéotron, ont toutes décliné les demandes d'entrevue à Radio-Canada.

Partager sur Facebook
78 78 Partages

Source: Huffington Post · Crédit Photo: Fotolia