Nouvelles générales : Des Américains organisent des fêtes où la première personne contaminée par la COVID-19 obtient un prix en argent.

Des Américains organisent des fêtes où la première personne contaminée par la COVID-19 obtient un prix en argent.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Des responsables locaux de l’Alabama ont confirmé que des jeunes organisent des soirées COVID-19 qui consistent en un concours inquiétant où des personnes atteintes du coronavirus sont invitées à y assister, tandis que la première personne à être infectée reçoit un paiement.

Ces fêtes très particulières ont lieu à Tuscaloosa, et les personnes infectées sont invitées à y assister afin que d’autres puissent intentionnellement contracter le virus. Sonya McKinstry, qui est membre du conseil municipal, a déclaré à CNN qu’elle avait entendu parler de cette curieuse tendance: "Nous avons pensé que c’était une sorte de rumeur au début. Nous avons fait quelques recherches, non seulement les cabinets de médecins le confirment, mais l’État a confirmé qu’ils avaient également les mêmes informations."

La conseillère municipale a aussi indiqué que lors d’une présentation au conseil municipal cette semaine, le chef des pompiers Randy Smith a révélé que les jeunes de la ville organisent des fêtes avec un paiement s’ils attrapent le coronavirus.

Toujours selon ce que McKinstry a appris, la première personne qui obtient la confirmation par un médecin d’avoir été contaminée par le coronavirus à la suite de la fête remporte l’argent gagné grâce à la vente de billets. Au cours des dernières semaines, il y a eu plusieurs fêtes dans la ville et les environs.

McKinstry ne cache pas que cette situation la désespère au plus haut point: "Cela me rend furieuse du fait que quelque chose qui est si grave et mortel est tenu pour acquis. Non seulement c’est irresponsable, mais vous pourriez contracter le virus et le ramener chez vos parents ou grands-parents."

La ville travaille à faire passer le mot et à mettre fin à ces fêtes. Une ordonnance rendant obligatoire le port de masque a aussi été adoptée cette semaine et celle-ci entre en vigueur lundi. Comme le souligne McKinstry, la ville doit régler cette situation en priorité: "Ce n’est pas politique. C’est un problème de santé publique. Des gens meurent et il n’y a pas de remède. Nous devons faire tout ce que nous pouvons pour sauver autant de vies que possible."

Le département de la Santé de l’Alabama a signalé environ 39 000 cas confirmés de coronavirus et près de 1 000 décès.

Source: CTV News · Crédit Photo: iStock