Nouvelles générales : Des “bacs bruns” dans toutes les villes du Québec d’ici 2025

Des “bacs bruns” dans toutes les villes du Québec d’ici 2025

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le gouvernement Legault a annoncé qu'il souhaitait instaurer la collecte des matières organiques dans toutes les villes du Québec d’ici 2025.

À l'heure actuelle, près de la moitié des municipalités procèdent à la collecte des matières organiques, mais d'ici 2025, on pourra désormais parler de l'ensemble des municipalités.

L'objectif visé par le gouvernement Legault en procédant de la sorte est de réduire de moitié la quantité de matières organiques enfouies d’ici 2030. Il faut savoir qu'environ 60 % de toutes les matières résiduelles envoyées dans les sites d’enfouissement sont composées de déchets de cuisine et autres résidus verts.

C'est vendredi que le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charette, que le gouvernement mettra en place une stratégie de valorisation des matières organiques afin d'arriver à atteindre ses objectifs.

À titre d'exemple, les municipalités recevront une aide financière du gouvernement afin d'instaurer la collecte des déchets de cuisine et autres résidus verts et à développer des usines de traitement. Cette aide consistera en une somme de 1,2 milliard de dollars au cours des 10 prochaines années – soit 120 millions de dollars par année.

La collecte des matières organiques permet non seulement de réduire considérablement les déchets qui se retrouvent dans les sites d'enfouissement, mais cette pratique permet aussi de réduire la production de gaz à effet de serre.

Rappelons qu'en 2017, l’inventaire québécois des émissions de GES avait révélé que le secteur des déchets était responsable de 4,6 mégatonnes d'équivalent CO2 (5,8 % du total émis).

On se souviendra aussi qu'en 2011, la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles prévoyait la collecte des déchets organiques dans toute la province d'ici 2020, mais à la lumière des chiffres actuels, on peut facilement en déduire que le gouvernement n'est pas parvenu à atteindre ses cibles.

Enfin, selon ce qu'a indiqué ICI Radio-Canada, le Québec génère des matières organiques qui représentent 60 % des 5,8 millions de tonnes de matières résiduelles éliminées chaque année.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: iStock