Nouvelles générales : Des Canadiens victimes de vol d’identité toujours en attente de leurs paiements de la PCU

Des Canadiens victimes de vol d’identité toujours en attente de leurs paiements de la PCU

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que la Prestation canadienne d’urgence (PCU) a généré de nombreuses fraudes, des centaines de Canadiens attendent toujours leurs paiements. Ils auraient été victimes de vol d’identité, ce qui expliquerait cet important retard.

C'est Radio-Canada qui rapporte cette nouvelle qui est en train de faire le tour du pays. En effet, des centaines de Canadiens, dans l'attente de leurs paiements de la PCU, auraient été victimes de vol d’identité. Le Centre antifraude du Canada estime avoir reçu plus de 700 plaintes de fraude concernant la PCU. La chaîne de télévision précise que plus de 50% de ces plaintes viennent du Québec, 172 sont en provenance de l'Ontario et 52 sont de Colombie-Britannique. Quelques dizaines d'autres plaintes concernent les autres provinces.

En raison de ces vols d'identité, Radio-Canada indique que de nombreuses personnes se retrouvent dans des situations financières délicates. «Plusieurs personnes ne peuvent survivre sans ces versements. Si c’est si stressant pour moi, je ne peux imaginer ce que ça peut représenter pour quelqu’un qui n’a pas de proches avec la capacité d’aider», explique Nicole Hooper, une des victimes, qui a dû emprunter de l'argent à sa mère et à son ex-mari en attendant que ses paiements de PCU arrivent.

Radio-Canada indique qu'un porte-parole de l’Agence du revenu du Canada a déclaré par écrit qu'en ce moment les  cas de fraude et de vol d’identités sont les dossiers qui sont traités en priorité. Tanara Kater, une autre victime de vol d'identité, espère que le gouvernement fera au plus vite pour régler la situation. «J’aimerais voir le gouvernement consacrer plus d’employés à ces enquêtes. Je ne veux pas voir plus d’argent des contribuables tomber dans les mains de fraudeurs», explique-t-elle. «J’ai besoin de ces chèques pour survivre», déplore-t-elle.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Adobe Stock