Nouvelles générales : Des enquêtes sont ouvertes après qu'un veau et trois juments aient été retrouvés mutilés.

Des enquêtes sont ouvertes après qu'un veau et trois juments aient été retrouvés mutilés.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Les autorités en France font face à de nombreux cas de mutilations d'animaux dans la Sarthe, les Deux-Sèvres et le Jura.

C'est lundi que le parquet a annoncé que la brigade de recherches de la gendarmerie du Mans mènerait une enquête pour actes de cruauté à la suite de la découverte d'un veau mort mutilé samedi dans la Sarthe. 

Selon ce qu'a indiqué le parquet du Mans, la propriétaire de l'animal croit que l'incident cruel se serait produit dans la nuit de vendredi à samedi. Toujours selon les autorités, l'animal aurait été retrouvé avec "l'oreille droite coupée et des lacérations sur ses appareils génitaux". 

Le parquet a aussi ajouté: "Compte tenu du phénomène national de sévices sur animaux qui a pu être mis en évidence, la brigade de recherches du Mans a été saisie de cette affaire d'actes de cruauté sur un animal. [...] Il s'agit toutefois du premier cas signalé dans le département de la Sarthe et, à notre connaissance, du premier cas sur un veau, les cas de sévices recensés ayant principalement touché des chevaux."

Une jument dont l'oreille droit a été coupée a aussi été retrouvée lundi dans un champ de Mauléon dans les Deux-Sèvres, ce qui a obligé les autorités à ouvrir une autre enquête à ce sujet. L'animal appartenait à un propriétaire privé et les autres bêtes n'ont pas été touchées.

Une troisième enquête a aussi été ouverte dans le Jura après les mutilations de deux juments qui ont été attaquées à Ranchette et à Leschères, près de Saint-Claude.

Le procureur de la République de Lons-le-Saunier, Lionel Pascal, a tenu à dénoncer ces "actes barbares" en déclarant: "Ce sont des faits qui retiennent toute mon attention et sur lesquels j'ai demandé à ce que tous les moyens soient mis pour qu'on mette un terme [à ces attaques qui s'apparentent à] de la pure cruauté."

Rappelons enfin que l'Office central de lutte contre les atteintes à l'Environnement et à la Santé publique appuyait déjà des gendarmes dans des enquêtes concernant des incidents similaires qui se sont produits dans le Puy-de-Dôme, la Moselle, la Vendée, l'Aisne ou la Seine-Maritime.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: iStock