Nouvelles générales : Des experts croient qu'une deuxième vague de COVID-19 pourrait être évitée au Canada.

Des experts croient qu'une deuxième vague de COVID-19 pourrait être évitée au Canada.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Plusieurs chercheurs estiment que le Canada pourrait échapper à une deuxième vague de la COVID-19, mais seulement si les Canadiens continuent de respecter les mesures de distanciation sociale.

Les experts expliquent être arrivés à cette conclusion, notamment en raison des mesures d’hygiène et de distanciation mises en pratique ces derniers mois par les Canadiens et l’avancement rapide de la recherche.

Dans l'éventualité où les citoyens demeureraient alertes, les experts croient qu'au lieu de faire face à une deuxième vague, le Canada pourrait plutôt affronter plusieurs petites vagues et même éviter complètement une deuxième vague.

Steven Hoffman, directeur du Global Strategy Lab et professeur de droit de la santé mondiale à l'Université York de Toronto, a expliqué à CBC: "Il n'y a en fait rien de prévisible à propos d'une deuxième vague. [...] Nous pourrions avoir une deuxième vague, une troisième, une quatrième et une cinquième. Nous pourrions ne pas avoir de deuxième vague du tout."

Pour sa part, Dr Isaac Bogoch, médecin et scientifique spécialisé dans les maladies infectieuses à l'hôpital général de Toronto, est d'un avis similaire, et il croit que la population pourrait avoir à faire face à plusieurs petites épidémies qui devront être contrôlées rapidement: "Nous allons essentiellement essayer d'identifier rapidement les petites épidémies dès que possible, en les réprimant et en les empêchant de se transformer en épidémies plus importantes et en une épidémie plus vaste."

Tout en faisant allusion à la Chine où on a dû revoir la façon de faire, en raison d'une résurgence de cas à la suite du déconfinement, le Dr Bogoch a fait valoir que la plupart des pays qui ont été frappés en premier par la pandémie n'ont toujours pas observé de deuxième vague: "Si nous nous y attelons rapidement et que nous avons la capacité de procéder aux premières identifications, à la recherche de contacts et à l'isolement, nous pouvons nous en sortir sans une grande deuxième vague." 

Le Dr Bogoch a toutefois précisé que le succès obtenu dans les pays qui n'ont pas assisté à une deuxième vague s'explique en grande partie par un maintien des mesures de distanciation sociale.

Enfin, Raywat Deonandan, épidémiologiste en santé mondiale et professeur associé à l'Université d'Ottawa, croit de son côté que l'avancement de la science au cours de six derniers mois quant au nouveau coronavirus pourrait faire en sorte que la prochaine vague d'infection risque d'être moins grave: "Nous savons qu'il [le coronavirus] aime les rassemblements de masse à l'intérieur. Il semble que c'est là que les super-événements de propagation ont tendance à se trouver : les églises, les bars karaoké, les fêtes, les boîtes de nuit. [...] C'est donc notre façon de contrôler la deuxième vague, si nous surveillons vraiment les grandes activités à l'intérieur ou si nous les empêchons complètement."

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: iStock