Nouvelles générales : Des experts déclarent qu'il y aurait de 2 à 13 fois plus de personnes infectées par la COVID-19 que selon les chiffres officiels des États-Unis.

Des experts déclarent qu'il y aurait de 2 à 13 fois plus de personnes infectées par la COVID-19 que selon les chiffres officiels des États-Unis.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Selon de récentes données des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC) qui ont été publiées mardi, des experts croient qu'il y avait de 2 à 13 fois plus de cas de COVID-19 que le nombre officiel qui était annoncé au printemps dernier.

C'est en analysant le sang de banques de sang dans 10 régions des États-Unis entre mars et juin pour y trouver des anticorps à SARS-CoV-2 que les CDC ont déterminé que le nombre réel de cas positifs à la COVID-19 serait probablement beaucoup plus élevé que ce que l'on croyait jusqu'ici.

Pour l'ensemble des régions qui ont fait l'objet de cette analyse, on a notamment déterminé qu’entre 1 et 5,8 % des habitants de ces régions avaient été contaminés dans cette période. Bien que ces chiffres peuvent sembler plutôt modestes en comparaison avec ceux de New York, qui estiment que 23,2 % de la population testait positif à la COVID-19 en date du 6 mai, les résultats obtenus dans les autres régions démontrent que la pandémie est largement nourrie par les personnes sans symptômes.

Ces nouvelles données ont démontré que certains États étaient plus sérieusement affectés par le nouveau coronavirus, dont le sud de la Floride fin avril (dix fois supérieur aux chiffres officiels) et l’État plus rural du Missouri fin mai (13 fois supérieur aux chiffres officiels).

Les études sérologiques sont essentielles aux chercheurs, car celles-ci leur permettent de connaître l’avancée du virus dans la population.

Alors que plusieurs experts accusent les autorités sanitaires aux États-Unis de ne pas mener suffisamment de tests, d'autres spécialistes ont avancé que les chiffres officiels étaient inférieurs à la réalité en raison de la pénurie de tests qui a frappé au pays au printemps dernier.

C'est doublement une mauvaise nouvelle pour les Américains, car en plus de révéler qu'il y aurait des centaines de milliers de personnes infectées qui sont asymptomatiques, ce nombre demeure encore loin du seuil d’immunité collective.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Facebook