Nouvelles générales : Des hommes blancs se moquent d'une manifestation antiraciste en reconstituant la mort de George Floyd.

Des hommes blancs se moquent d'une manifestation antiraciste en reconstituant la mort de George Floyd.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Plusieurs hommes blancs se sont moqués de manifestants en soutien au mouvement Black Lives Matter dans le New Jersey lundi, en s'amusant à reconstituer la mort de George Floyd tandis qu'il était en garde à vue.

L’incident s’est produit lors d’une manifestation antiraciste impliquant environ 70 personnes dans le canton de Franklin, N.J.. Plusieurs hommes blancs se seraient présentés dans des camionnettes ornées de drapeaux américains et pro-Trump et auraient commencé à crier des slogans tels que  "toutes les vies comptent" et "la vie des blancs compte" à l'attention des manifestants alors que ceux-ci circulaient paisiblement dans la rue.

Les manifestants dénonçaient la mort de Floyd, un Noir de 46 ans qui est mort à Minneapolis, au Minnesota, après qu’un policier se soit agenouillé sur son cou pendant près de neuf minutes. Cet agent, Derek Chauvin, a par la suite été congédié et accusé de meurtre au deuxième degré après que la vidéo troublante de l’incident eut fait surface en ligne.

Des images enregistrées lors de la manifestation de lundi montrent deux hommes blancs rejouer les circonstances de la mort de Floyd pendant que les manifestants passent. Un homme peut être vu couché sur le sol, tandis qu’un autre joue le rôle du policier qui s'était agenouillé sur le cou de Floyd. L’homme agenouillé peut être vu en train de crier pour attirer l'attention des manifestants, avec une bannière "Trump" et des drapeaux américains accrochés aux camions derrière lui.

Plusieurs vidéos de l’incident ont été mises en ligne, dont au moins une du point de vue du groupe. Les contre-manifestants peuvent être entendus jurant aux manifestants.

L’organisatrice de la manifestation, Daryan Fennal, a déclaré au New York Times qu’elle avait éclaté en sanglots lorsqu’elle a vu et entendu les contre-manifestants: "Je pensais aux enfants qui marchaient derrière moi. Ce n’est pas quelque chose de facile à rendre invisible."

Fennal, 21 ans, a déclaré au Times que les hommes ont crié plusieurs commentaires racistes au groupe de manifestants, tels que "La vie des noirs ne compte pour personne", "allez encaisser vos chèques" et "commencer à courir". Ils auraient également dit que "si George Floyd avait été respectueux, il ne serait pas mort".

Le New Jersey Department of Corrections a annoncé qu’il avait suspendu l’un de ses employés après avoir confirmé que celui-ci faisait partie de l’incident "haineux et décevant".

FedEx a également annoncé qu’elle avait congédié un employé qui avait pris part à l’incident en expliquant au Cherry Hill Courier-Post: "Nous ne tolérons pas le genre de comportement épouvantable et offensant décrit dans cette vidéo."

Les responsables locaux ont également largement condamné la contre-manifestation, dont le gouverneur Philip D. Murphy, qui a qualifié celle-ci de "répugnante" dans un communiqué. Le gouverneur a aussi ajouté: "Nous ne laisserons pas les actions de quelques-uns détourner l’attention de nos progrès vers le démantèlement du racisme systémique."

Enfin, dans un communiqué qui a été publié mardi, le chef de la police Brian Zimmer et le maire John Bruno se sont dits "choqués et attristés par les actions révoltantes de certaines personnes".

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Global News · Crédit Photo: Capture d'écran