Nouvelles générales : Des intervenants s'attendent à plusieurs signalements à la DPJ lors du retour à l'école en septembre.

Des intervenants s'attendent à plusieurs signalements à la DPJ lors du retour à l'école en septembre.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Les intervenants de la DPJ disent s'attendre à une recrudescence de signalements lors du retour à l'école, avançant du même coup qu'il faudra probablement procéder à l'embauche de nouveaux employés afin d'être en mesure d'absorber cette hausse.

C'est qu'a indiqué Véronic Lapalme, de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé, lors d'une entrevue qu'elle a accordée sur les ondes de RDI: "On souhaite que le recrutement se fasse rapidement pour prêter main-forte aux intervenantes et aux intervenants qui sont en centre jeunesse. Notamment parce qu'effectivement, pendant le printemps, il y a eu une baisse de signalements dans plusieurs régions. On parle de 60% dans la région de Montréal. Mais on s'attend effectivement qu'en septembre, avec le retour à l'école, qu'il y ait plusieurs signalements."

Alors que le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, a annoncé l'embauche de 600 intervenants, Véronic Lapalme a expliqué que cette aide supplémentaire pourrait prendre un certain temps avant d'être enfin disponible, étant donné qu'il faudra avant tout s'assurer d'avoir assez de candidats: "Présentement, dans plusieurs régions au Québec, les listes de rappel, elles sont vides. Donc il n'y a personne pour prêter main-forte aux intervenants qui sont déjà sur le terrain pour remplacer, pour les vacances, etc. Donc on souhaite effectivement que les gens postulent et tout, mais du coup, il faut aussi avoir des mesures attirantes et il faut retenir le personnel qui entre en centre jeunesse en lui offrant du soutien et une orientation adéquate et de l'information nécessaire, pour qu'il puisse continuer à travailler et se sentir en confiance en arrivant."

Rappelons que lors de son annonce, le ministre Carmant a déclaré: "C’est plus de 600 intervenants qu’on a ajoutés, mais ce n’est pas le chiffre le plus important. Ce qu’on a fait le mieux, cela a été vraiment de stabiliser les équipes de la DPJ [Direction de la protection de la jeunesse]. Vous savez, le problème qu’il y avait avant, c’était ce fameux roulement qui ne cessait pas, et on a réussi à stabiliser les équipes."

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: Capture d'écran