Nouvelles générales : Des jumeaux de 16 semaines passent quatre jours sans manger parce que leurs parents faisaient la fête.

Des jumeaux de 16 semaines passent quatre jours sans manger parce que leurs parents faisaient la fête.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Un couple est suspecté d'avoir laissé seuls ses jumeaux de 16 semaines pendant quatre jours pour aller faire la fête.

Alors que le fils des deux parents indignes était dans le coma, celui-ci est décédé à l’hôpital peu après que la grand-mère ait fait l'horrible découverte des deux jumeaux qui avaient été abandonnés.

La fille du couple se bat maintenant pour sa vie dans un hôpital de la région russe du Kamtchatka.

Selon les rapports de police, la mère de 23 ans nommée Margarita Yanayeva est accusée d’avoir "menti" à des amis en leur disant que ses bébés étaient à l’hôpital en raison du coronavirus.

Toujours selon les forces de l'ordre, la mère et son partenaire Alexey, 35 ans, de Vilyuchinsk, les auraient laissés enfermés à la maison tout seuls pendant qu’ils faisaient la fête pendant quatre jours.

Leur fils est mort de faim et sa petite sœur jumelle est désespérément faible aux soins intensifs.

Une source proche de l'enquête a déclaré: "Pendant quatre jours, ils ne nourrissaient pas leurs enfants et ils n’ont pas pensé à s'organiser pour d’autres soins pour eux."

La même source indique qu'au lieu de s'être assuré de la sécurité de leurs enfants, les parents "les ont soumis à la faim, n’ont pas veillé à leur hygiène, laissant les mineurs dans un état socialement dangereux".

Les enfants ont finalement été retrouvés par la grand-mère qui s’inquiétait de ne pas pouvoir joindre le couple par téléphone, bien que leur région soit en confinement.

Elle a immédiatement appelé la police.

Le couple risque jusqu’à 20 ans de prison s’il est reconnu coupable du meurtre du jumeau sans défense.

Ils font également face à des accusations pour manquement à leurs obligations parentales et mise en danger de leurs enfants.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Mirror · Crédit Photo: Capture d'écran