Nouvelles générales : Des propriétaires de bars menacent de rouvrir malgré l’interdiction

Des propriétaires de bars menacent de rouvrir malgré l’interdiction

«On a reçu beaucoup d’appels de gens qui sont dans un ras-le-bol total pis qui vont sûrement peut-être défier la loi»

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Des propriétaires de bars du Québec trouvent révoltant que leurs établissements ne puissent pas rouvrir leurs portes en même temps que les restaurants et menacent de reprendre leurs activités malgré l'interdiction.

C'est Le Soleil qui rapporte cette nouvelle qui est en train de faire le tour de la province. En effet, des propriétaires de bars menacent le gouvernement de rouvrir malgré l'interdiction qui est encore en vigueur. La raison? Le refus du gouvernement de les laisser rouvrir leurs établissements en même temps que les restaurants .«On a reçu beaucoup d’appels de gens qui sont dans un ras-le-bol total pis qui vont sûrement peut-être défier la loi», explique Renaud Poulin le président de la Corporation des propriétaires de bars, brasseries et tavernes du Québec. 

Le Soleil explique qu'il n'arrive pas à avaler le fait que les restaurants auront désormais la possibilité de vendre de l'alcool sans avoir l'obligation de servir à manger. Pour Renaud Poulin, c'est «très offensant» et cela devrait pousser les propriétaires de bars à se révolter contre l'interdiction toujours en vigueur surtout si de l'alcool est consommé tard le soir dans certains restaurants. «Ils ne l’accepteront pas», affirme-t-il. Il faut dire que dans ce cas-là, les activités des restaurants se rapprocheraient davantage de celles d'un bar.

Crédit photo: Adobe Stock

Renaud Poulin estime que le directeur national de la Santé publique, le Dr Horacio Arruda, a fait preuve de «favoritisme» avec les restaurants, explique Le Soleil et lui reproche d'utiliser de «faux arguments». Ce dernier avait fait valoir un contexte différent pour expliquer cette décision. De son côté, François Legault juge «qu'il y a une différence entre les bars où tout le monde est debout plus près les uns des autres que les restaurants où on limite le nombre de personnes à chaque table et les distances».

Des arguments qui sont loin de tenir la route pour Renaud Poulin, indique Le Soleil. «Ce n’est pas vrai. On peut facilement les placer aux tables. C’est la même chose au Nouveau-Brunswick et partout. On peut prendre des mesures pour qu’il n’y ait personne au bar». Le quotidien précise que les bars ont pu rouvrir au Nouveau-Brunswick alors qu'en Ontario ils rouvriront leurs portes en même temps que celles des restaurants ce vendredi.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Soleil · Crédit Photo: Adobe Stock