Nouvelles générales : Des Québécois choqués en voyant la bande-annonce du film d'horreur sur Aurore l'enfant martyre

Des Québécois choqués en voyant la bande-annonce du film d'horreur sur Aurore l'enfant martyre

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Les cinémas Guzzo ont récemment dévoilé la bande-annonce du nouveau film d'horreur « La Malédiction d'Aurore Gagnon » et elle ne laisse personne indifférent, particulièrement au Québec. 

C'est que le film s'inspire de l'histoire vraie de la petite Aurore, « l’enfant martyre », décédée à 10 ans après avoir été victime de maltraitance de sa belle-mère à Fortierville, au Québec, au début du 20e siècle.

Mais le film indépendant réalisé par l'américain Mehran Torgoley présente l'histoire en « found footage » comme l'ont fait « Blair Witch Project » ou encore « Paranormal Activity ».

Le film a même été tourné au Québec, dans les environs de Sainte-Sophie-de-Lévrard et Fortierville.

Voici le synopsis du film : « Une clé USB du Dark Web révèle des images inquiétantes documentant trois cinéastes américains lors d’un voyage d’écriture d’un scénario dans les régions rurales du Québec »

Voyez la bande-annonce : 

« La Malédiction d'Aurore Gagnon » sera présenté en salles à Montréal, en version originale anglaise et en version française, à partir du 24 juillet.

Voici quelques commentaires émis par les internautes sous les bandes-annonces du film : 

« Je vous en prie, non. Aurore a assez souffert comme ça. C'était une petite fille innocente qui a été torturée par sa belle-mère. Les gens d'ici la voient comme un petit ange et ont beaucoup de compassion envers elle. Nous avons des films qui racontent son histoire, mais un film qui est clairement pour la publicité et le transformer en une sorte de merde satanique, c'est trop. C’est un peu une honte Et une insulte à sa mémoire. Il y a beaucoup de choses sur lesquelles vous pouvez faire des films pour la publicité, mais certaines ne devraient pas par respect. Aujourd'hui encore, de nombreuses personnes sont encore affectées par ce qui lui est arrivé. Nous avons beaucoup de légendes urbaines que vous pourriez prendre à la place, alors pourquoi "attaquer" le souvenir de cette pauvre petite fille. Connaissez vos limites »

« Je n'arrive pas à y croire »

« C’est sure que c’est une Joke »

« Oh que ça l'air mauvais »

« Tenter de communiquer en anglais avec l'esprit d'une enfant qui ne parlait que français. Sounds legit. »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: YouTube · Crédit Photo: Capture d'écran