Nouvelles générales : Deux attentats terroristes font des dizaines de morts en Côte d’Ivoire et en Turquie

Deux attentats terroristes font des dizaines de morts en Côte d’Ivoire et en Turquie

Une fusillade et un attentat à la voiture piégée ont plus de 40 victimes…

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une fusillade et un attentat à la voiture piégée ont plus de 40 victimes…

Une attaque perpétrée dimanche dans une station balnéaire de Grand-Bassam, à l'est d'Abidjan en Côte d’Ivoire, a fait au moins 7 victimes, certains témoins parlant même de 15, quand au moins «six terroristes» du groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui ont tous été neutralisés, ont pris pour cibles trois hôtels.

«Trois hôtels ont été attaqués par des hommes armés» dans cette zone touristique prisée des Occidentaux et des Ivoiriens, a-t-il indiqué dans un communiqué lu à la télévision nationale cité par l’Agence France-Presse qui rapporte les événements. «Les forces de sécurité ivoiriennes sont intervenues immédiatement et ont pu neutraliser six terroristes», ajoute le communiqué qui précise qu'un «bilan détaillé sera communiqué dans les prochaines heures», une source militaire faisant état d'au moins cinq morts.

«On était sur la plage, on a entendu des coups de feu et on a vu des gens fuir, on a compris que c'était une attaque», a raconté Braman Kinda, en montrant à l’AFP les images de sept cadavres, dont au moins une femme, gisant sur la plage. Toujours selon lui, les assaillants étaient au nombre de quatre et «parcouraient la plage en tirant des coups de feu».

L'agence française rapporte que l’attaque a semé pagaille et désarrois sur le pont séparant la zone touristique visée, le Quartier France, qui se trouve à l'entrée de la vieille ville. Un journaliste de l'AFP dit avoir «vu une dizaine de personnes, dont une femme blessée, évacués dans un camion militaire alors que plusieurs autres, transportant des mitrailleuses lourdes, se dirigeaient vers le lieu de l'assaut. L'armée ivoirienne contrôlait strictement les personnes quittant la zone».

Quelques heures plus tard, autre métropole internationale et même terreur quand au moins 27 personnes ont été tuées et 75 blessées dans un attentat à la voiture piégée survenu dimanche soir en plein centre d'Ankara, rapporte encore ici l’AFP.

a

Une attaque-suicide semblable avait déjà fait 29 morts dans la capitale turque il y a un peu plus de trois semaines. «La déflagration a été causée par un véhicule rempli d'explosifs à proximité de la place de Kizilay», a annoncé le bureau du gouverneur d'Ankara, dans un communiqué cité par l’AFP.

L'explosion, toujours non revendiquée, est survenue à 18h45 heure locale (16h45 GMT) dans une place publique très fréquentée située en plein cœur d'Ankara. Signe de la violence de la détonation, au moins 23 personnes sont décédées sur le coup, d’autres ayant péri en route vers l'hôpital, selon la chaîne CNN-Türk. Les blessés sont traités dans dix hôpitaux de la capitale, «une dizaine d'entre eux» sont dans un état grave, a pour sa part indiqué à l'AFP une source médicale.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Agence France-Presse | PHOTOS : rt.com et afrikmag.com