Nouvelles générales : Deux résidentes d’un CHSLD profitent de la confusion du déménagement pour fuguer

Deux résidentes d’un CHSLD profitent de la confusion du déménagement pour fuguer

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Alors qu'une vingtaine de résidents atteints d’alzheimer d'un CHSLD du nord de Montréal étaient déménagés à l'hôtel Courtyard Marriott Aéroport de Montréal jeudi dernier pour faire de la place à des patients sortant de l'hôpital, deux résidentes ont fugué, a révélé La Presse. 

La mère de Nicolas Dionne, âgée de 75 ans, ont fugué dans la confusion du déménagement. 

« Il paraît qu’elle a trouvé l’une des rares portes pas verrouillées pour se sauver », a expliqué le fils à La Presse.

Elles « ont fugué la journée du déménagement et ont été ramenées dans la même journée », a assuré la porte-parole du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Nord-de-l’Île-de-Montréal, Séléna Champagne. 

Heureusement, les deux fugueuses ont été retrouvées par la police peu de temps après, à un kilomètre de l'hôtel. 

Le déménagement a toutefois provoqué la confusion de plusieurs résidents. 

« Les résidants ont perdu leurs repères. Certains d’entre eux habitaient le pavillon depuis plusieurs années. Ils sont vraiment perdus en ce moment », a expliqué une préposée aux bénéficiaires à La Presse. 

D'après le professeur à la faculté des sciences infirmières de l’Université Laval, Philippe Voyer, un tel déménagement peut entraîner « une perte de repères, une augmentation de l’anxiété, des problèmes de sommeil, une hausse des risques de délirium et une hausse de l’utilisation de médicaments antipsychotiques », a expliqué La Presse.

Mais Séléna Champagne insiste que les aînés sont en sécurité et que tous les soins sont assurés. 

« Chaque résidant bénéficie d’une chambre individuelle confortable avec télévision et WiFi et de la même offre de services qu’au Pavillon des bâtisseurs. Ce déménagement ne change donc rien aux soins et services qui seront offerts par le même personnel habituel, qu’il s’agisse des infirmières, des préposés aux bénéficiaires ou des médecins. Les médicaments seront encore gérés par notre service de pharmacie comme d’habitude. Les mesures de prévention contre la COVID-19 seront maintenues pour la sécurité de tous », a-t-elle déclaré. 

Source: La Presse · Crédit Photo: iStock