Nouvelles générales : Deuxième vague de COVID-19: les obèses pourraient être forcés de rester à la maison cet automne

Deuxième vague de COVID-19: les obèses pourraient être forcés de rester à la maison cet automne

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Face à la menace d'une deuxième vague à l'automne, le gouvernement britannique est en train d'évaluer plusieurs options afin de mettre sur pied un « modèle plus sophistiqué » afin de protéger les gens de la propagation du coronavirus. L'idée principale est d'éviter de devoir reconfiner tout le monde dans l'éventualité où l'on observerait une hausse soutenue des nouveaux cas dans les prochains mois. 

Dans une approchée plus ciblée, le gouvernement britannique est en train d'étudier la possibilité de demander aux personnes obèses de rester chez elle dans les endroits les plus chauds, où la propagation du virus est plus élevée, selon The Telegraph. 

Les personnes obèses sont surreprésentées aux soins intensifs en cette période de crise sanitaire, et ce, partout dans le monde. L'obésité est donc un facteur aggravant de la COVID-19 selon des médecins. 

Le média britannique affirme que le gouvernement souhaite opter pour des solutions plus ciblées en protégeant les populations les plus vulnérables face à la COVID-19 plutôt que d'imposer des mesures qui vont toucher tout le monde. 

« On ne peut pas dire à tous les gros de rester à la maison. Ce sera plus subtil », a expliqué un ministre à The Telegraph, ajoutant que l'âge est aussi un facteur important. 

Le premier ministre britannique Boris Johnson a récemment déclaré que si le nombre de nouveaux cas augmentait considérablement et que des actions étaient nécessaires, les endroits publics comme les commerces, les bars et les restaurants fermeraient avant les écoles. Une source gouvernementale anonyme a affirmé que les conseillers médicaux du gouvernement « envisageaient de faire les choses de manière plus ciblée » en cas de deuxième vague. Les autorités sont donc prêtes à envisager plusieurs solutions pour éviter un reconfinement généralisé. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: The Telegraph · Crédit Photo: Adobe Stock