Nouvelles générales : Disparition des fillettes: l'armée en renfort après la découverte d'objets en forêt

Disparition des fillettes: l'armée en renfort après la découverte d'objets en forêt

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

L'armée canadienne s'est joint aux recherches de la Sûreté du Québec, ce samedi à Saint-Apollinaire, en déployant un hélicoptère. 

Des objets ont été découverts en forêt près de là, vendredi soir. Des analyses sont en cours afin de déterminer s'il y a un lien avec cette affaire. 

« Ça peut être un élément déterminant », a expliqué François Doré, ex policier de la Sûreté du Québec, en entrevue à RDI. « Tentent-ils de se cacher? Sont-ils blessés? Tentent-ils de fuir? On ne le sait toujours pas. »

Toutes les hypothèses sont encore possibles selon lui. 

Romy Carpentier, 6 ans et Norah Carpentier, 11 ans ainsi que leur père Martin Carpentier, 44 ans, n'ont pas été revus depuis mercredi soir. La voiture du père a été retrouvée accidentée sur l'autoroute 20, mais personne ne se trouvait à l'intérieur. Une alerte Amber a été déclenchée à 15 heures jeudi, mais ils n'ont toujours pas été retrouvés.

Un témoin a aperçu Martin Carpentier, considéré comme le suspect dans cette affaire, après l'accident, avec ses deux filles. Des cris ont aussi été entendus dans une région boisée au sud du lieu de l'accident dans la nuit. 

De plus, le porte-parole de la Sûreté du Québec, Louis-Philippe Bibeau a affirmé que le conducteur du véhicule a « subi des blessures » en raison de la « violence » de l'accident et « d'éléments retrouvés à l'intéreur du véhicule » sans donner plus de précisions. 

La conjointe de Martin Carpentier, Cathy Gingras, a publié une vidéo poignante destinée à Martin Carpentier et diffusée par la Sûreté du Québec, vendredi.

« Martin, on s'inquiète. On n'a pas eu de nouvelles de toi depuis l'accident. On se demande si t'es correct. Les filles, Romy, Norah. On veut savoir si elles vont bien. Si toi tu vas bien. Donne-nous des nouvelles. Fais-nous un signe. Appelle tes parents. N'importe quoi », a dit Cathy Gingras dans un message très émotif. 

« L'important c'est que vous autres vous alliez bien. Le reste, on s'en fout du reste. On veut juste savoir que vous êtes corrects. »

Martin Carpentier, 44 ans 

Romy Carpentier, 6 ans 

Norah Carpentier, 11 ans 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Courtoisie