Nouvelles générales : ​Dominique Anglade critique durement Horacio Arruda pour avoir «dit une chose et son contraire»

​Dominique Anglade critique durement Horacio Arruda pour avoir «dit une chose et son contraire»

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Dominique Anglade, la chef du Parti libéral du Québec, s'inquiète d'une éventuelle reprise de la propagation du virus et de la gestion de celle-ci par le gouvernement actuel. 

« J’ai peur qu’on assiste à une deuxième vague d’improvisation. Et ça, il faut vraiment l’éviter », a-t-elle affirmé en entrevue avec La Presse Canadienne. 

Selon elle, le gouvernement Legault « n'a rien anticipé » lors de la première vague et que la façon dont il entrevoit la rentrée scolaire à l'automne démontre « qu’encore une fois c’est un gouvernement qui n’anticipe pas » les problèmes.

Elle a notamment critiqué la crédibilité et le manque de communication du ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, qui n'a toujours pas répondu aux questions des enseignants et des parents. 

Dominique Anglade a aussi durement condamné le directeur national de la santé publique, Dr Horacio Arruda, pour avoir « dit une chose et son contraire ». Elle croit qu'il reste encore beaucoup de questions sans réponses sur sa gestion de l'épidémie en janvier et février. Rappelons que les médias ont rapporté un premier cas de coronavirus au Canada le 26 janvier 2020.

Elle a aussi souligné que Québec n'a jamais interdit le transfert de personnel dans différentes résidences pour aînés, contrairement à la Colombie-Britannique. 

En tant que cheffe de l'opposition officielle, Dominique Anglade promet d'assumer son rôle de « chien de garde » face au dépôt d'un projet de loi 61 modifié qui vise à accélérer des projets d'infrastructures pour relancer l'économie québécoise. Selon elle, le gouvernement Legault a utilisé la crise actuelle pour contourner les règles et s'octroyer de nouveaux pouvoirs. 

Source: La Presse · Crédit Photo: Capture d'écran