Nouvelles générales : Vidéo – Donald Trump en rajoute et s’en prend à une musulmane !

Vidéo – Donald Trump en rajoute et s’en prend à une musulmane !

Une femme musulmane est la dernière victime des frasques du controversé candidat !

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une femme musulmane est la dernière victime des frasques du controversé candidat !

Une femme musulmane a été forcée de quitter un rassemblement de Donald Trump après s'être levée pour protester silencieusement contre le candidat à la Maison-Blanche, son vêtement portant en grandes lettres les inscriptions: «Salam, je viens en paix», nous apprend l’Agence France-Presse.

Les images télévisées du rassemblement, qui avait lieu vendredi soir à Rock Hill en Caroline du Sud (sud-est), montrent la femme escortée dans le calme vers la sortie par un policier, alors que de nombreux partisans du candidat aux primaires républicaines agitent des pancartes et crient vers elle avec véhémence.

«C'est très vite devenu méchant, c'est effrayant», a par la suite déclaré à CNN la manifestante, Rose Hamid, une hôtesse de l'air de 56 ans portant le hijab et qui avait accroché à son vêtement une étoile jaune marquée «musulmane». Elle était assise dans les gradins situés derrière le podium où s’exprimait le candidat milliardaire.

Depuis quelques temps, les rassemblements de Donald Trump sont fréquemment interrompus par des manifestants, qui contrairement à Rose Hamid, crient la plupart du temps des slogans anti-Trump. Ce fut également le cas jeudi soir à Burlington dans le Vermont (nord-est), où Trump a dû s'interrompre à de très nombreuses reprises pour que soient évacués des manifestants pour la plupart partisans de Bernie Sanders, ancien maire de Burlington et candidat aux primaires démocrates.

L'action silencieuse de Rose Hamid se veut une réponse au discours anti-musulman de Donald Trump, qui souhaite fermer les frontières aux musulmans après les attentats de Paris (130 morts) et de San Bernardino (14 morts), commis par des jihadistes.

«La haine contre nous est incroyable», a dit Donald Trump après l'expulsion de la manifestante. «C'est leur haine, pas notre haine».

[preroll url="SBtETT95EEA"]

Partager sur Facebook
0 0 Partages