Nouvelles générales : Donald Trump n'aime pas Justin Trudeau et Emmanuel Macron

Donald Trump n'aime pas Justin Trudeau et Emmanuel Macron

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que l'ex-conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, John Bolton, prévoit de sortir ses mémoires le 23 juin, des extraits circulent déjà, dont certains qui révèlent que le président des États-Unis n'aimait pas Justin Trudeau et Emmanuel Macron.

C'est Radio-Canada qui rapporte cette nouvelle qui va sans doute susciter de nombreuses réactions. En effet, les mémoires de l'ex-conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, John Bolton, semblent être remplies de révélations croustillantes si l'on en juge certains extraits. Si la sortie de "The Room Where It Happened: A White House Memoir" («La pièce où c'est arrivé: Mémoires de la Maison-Blanche» en français) n'est prévue que pour le 23 juin prochain, certains passages ont été dévoilés et montrent que le président des États-Unis n'était pas un grand fan de Justin Trudeau et Emmanuel Macron.

Radio-Canada indique que John Bolton revient notamment sur le Sommet du G7 à La Malbaie en juin 2018 où les relations entre Donald Trump et Justin Trudeau étaient très tendues. La chaîne de télévision rappelle qu'à cette époque le président des États-Unis avait mis en place des tarifs douaniers de 10% sur les importations d'aluminium et de 25 % sur les importations d'acier. Lors de cet événement réunissant les pays les plus riches du monde, les tensions entre les 2 hommes se sont accentuées et la présence d'Emmanuel Macron n'a pas arrangé les choses.

«Trump n'aimait pas vraiment ni Trudeau ni Macron. Mais il les tolérait, croisant le fer avec eux en réunion, mi-moqueur, mi-sérieux. Je suppose qu'ils comprenaient son jeu et qu'ils s'y prêtaient, parce qu'il était dans leur intérêt de ne pas être perpétuellement en brouille avec le président américain», raconte notamment John Bolton dans ses mémoires. Cette fois, ils parviendront tout de même à se mettre d'accord concernant le libellé d'un communiqué qui avait pour but de conclure le Sommet.

Finalement, Radio-Canada souligne que cet accord prendra fin le jour de la clôture du Sommet du G7 à La Malbaie après que Justin Trudeau s’est plaint une nouvelle fois des tarifs douaniers imposés par les États-Unis. C'était la goutte d'eau qui a fait déborder le vase pour le président des États-Unis qui a décidé de retirer son appui au communiqué évoqué plus haut. S'en est suivi des consignes à ces collaborateurs pour qu'ils attaquent le premier ministre canadien. «Tu dois t'en prendre à Trudeau. Ne t'en prends pas aux autres. Trudeau est un hypocrite», a-t-il demandé à Larry Kudlow, conseiller économique de la Maison-Blanche qui devait faire des apparitions à la télévision .

2 ans après ces tensions entre Donald Trump et Justin Trudeau, on ne peut pas dire que leurs différends soient derrière eux. Le long silence du premier ministre canadien, lors d'un point presse au début du mois de juin lorsqu'un journaliste lui a demandé ce qu'il pensait de la réaction du président américain concernant les manifestations contre le racisme, veut tout dire.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Courtoisie