Nouvelles générales : Du nouveau dans l'affaire Guy Turcotte

Du nouveau dans l'affaire Guy Turcotte

Cela va faire couler beaucoup d'encre...

Publié le par Grands titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
2,357 2.4k Partages

Un livre traitant de l'affaire Guy Turcotte vient d'être publié. Intitulé Guy Turcotte, ruse ou folie, il a été écrit par l'avocat Me Clément Fortin. 

L'auteur n'en est pas à sa première révision de procès, après avoir déjà traité de celui de Wilbert Coffin, Jacques Mesrine et Cordélia Viaux. 

« Après avoir revisité le procès du Gaspésien Wilbert Coffin pour démontrer sa culpabilité, l’auteur et avocat à la retraite, MeClément Fortin, a passé en revue celui qu’a subi l’ex-cardiologue Guy Turcotte en 2011 pour le meurtre de ses enfants. Son cinquième docu-roman intitulé Guy Turcotte : ruse ou folie met en lumière une cause extrêmement médiatisée, et pour laquelle l’opinion publique a eu son mot à dire », est-il écrit dans le communiqué de presse, relayé par le média en ligne Dix Quatre. 

Pour rédiger ce livre, Me Clément Fortin a dû analyser 7 000 plages de transcriptions sténographiques reproduisant mot pour mot ce qui a été dit devant le tribunal pendant le procès. 

Le docu-roman comprend également quelques chapitres relatant de moments importants de la vie de Guy Turcotte avec son ex-conjointe, la Dre Isabelle Gaston. 

Guy Turcotte avait été déclaré coupable de meurtre non-prémédité durant un deuxième procès, le premier l'ayant reconnu comme non-criminellement responsable du meurtre de ses deux enfants en raison de maladie mentale. Après avoir été condamné à passer 17 ans derrière les barreaux, Turcotte avait finalement renoncé à aller en appel pour son verdict de meurtre sans préméditation. Il compte toutefois toujours aller en appel de sa sentence de prison à perpétuité sans possibilité de libération avant 17 ans. 

Me Clément Fortin tente de démontrer dans son livre que le premier procès était juste et équitable. « Même si la Cour d’appel a jugé nécessaire d’en tenir un second, je suis d’avis qu’il n’était pas justifié », a dit l’auteur dans des propos repris par Dix Quatre. 

L'avocat n'hésite pas à remettre en question le traitement médiatique qu'a subi cette affaire. « Mais à cause d’une méconnaissance du droit criminel, les médias ont parfois erré lorsqu’ils ont commenté cette affaire, condamnant Guy Turcotte de facto. Les réseaux sociaux l’ont crucifié sur la place publique en faisant fi des principes de droits dans une société démocratique », a-t-il ajouté.

Partager sur Facebook
2,357 2.4k Partages

Source: 10-4
Crédit Photo: Capture d'écran/Facebook