Nouvelles générales : Elle perd ses prestations d'aide sociale après avoir demandé la PCU pour acheter des vêtements

Elle perd ses prestations d'aide sociale après avoir demandé la PCU pour acheter des vêtements

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une femme de Saskatoon dit regretter d'avoir demandé des prestations de la Prestation canadienne d'urgence (PCU) qui lui ont coûté de l’aide sociale.

Dans une entrevue qu'elle a accordée à CTV News, la femme a expliqué: "Je savais que je n’aurais pas dû le faire, mais c'était là. Et ça a beaucoup aidé. Mais maintenant, je dois faire face aux conséquences."

La femme a expliqué qu'elle n’avait pas perdu de revenu à cause de la pandémie, mais qu'étant donné que ses voisins postulaient, elle a décidé de le faire aussi: "Quelques personnes me disaient que c'était OK de demander la PCU. J’ai pensé, une fois que je l’aurai obtenu, ça m’aidera beaucoup, parce que j’ai besoin de beaucoup de choses pour ma maison."

C'est par la suite que la femme a commencé à ressentir des remords et qu'elle a fait part à son travailleur social qu’elle avait fait une demande pour la PCU. Elle a appris par la suite que la prestation fédérale serait comptabilisée comme un revenu et que cela aurait une incidence sur ses prestations d’aide sociale: "J'avais peur de me faire prendre, tout le monde disait qu'on irait en prison."

Maintenant, elle s’inquiète de la façon dont elle va payer le loyer et les factures. La femme a trois enfants et elle ne recevra pas non plus l’argent qu’elle attendait pour les fournitures scolaires ou les billets d’autobus.

Le ministère des Services sociaux a déclaré dans une déclaration à CTV News que la PCU est considérée comme un revenu non exonéré et qu’il sera déduit des prestations d’aide au revenu dollar pour dollar, comme l’assurance-emploi et le Régime de pensions du Canada. Si le revenu de la CPU dépasse les besoins d’un client, il ne recevra pas de prestations provinciales d’aide au revenu pendant cette période.

Le ministère a ajouté qu’il collaborera au cas par cas avec les clients de l’aide sociale pour s’assurer que les besoins de base sont satisfaits.

Au lieu de son revenu mensuel normal d’aide sociale de 1 500 $, la femme affirme avoir reçu 2 000 $ en prestations mensuelles de la PCU en juin, juillet et août.

Avec les 500 $ supplémentaires, elle a acheté des ventilateurs pour sa maison, de l’épicerie, et des vêtements pour ses enfants. Elle vit dans un logement social à Saskatoon.

La femme a expliqué avoir fait sa demande au téléphone et qu'elle ignorait donc que le paiement affecterait son aide sociale.

Enfin elle devra aussi remettre des relevés bancaires pour montrer comment elle a dépensé son argent de la PCU.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: CTV News · Crédit Photo: Adobe Stock