Nouvelles générales : Elle plante les graines non-identifiées reçues par la poste et se retrouve avec un plant de variété inconnue de 4 pieds

Elle plante les graines non-identifiées reçues par la poste et se retrouve avec un plant de variété inconnue de 4 pieds

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Des nombreux Canadiens et Américains ont reçu d'étranges semences en provenance de la Chine ces dernières semaines, et ce, sans même les avoir commandées. 

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) a pressé les citoyens de ne pas planter ces semences, car elles pourraient être des espèces envahissantes ou être porteuses de maladies ou encore contenir de petits insectes nuisibles. 

Annie-Claude Dumais, une animatrice radio de Dolbeau-Mistassini, au Lac-Saint-Jean, est l'une des personnes qui a reçu des graines non identifiées par la poste au début de l'été. Avant même la mise en garde de l'ACIA. 

« J’ai commandé des grains de cactus. Je les ai reçus et j’ai reçu un autre paquet par la suite. J’ai pris en compte que c’était la même commande. J’ai tout planté dans un pot »,a-t-elle raconté en ondes. 

Les graines, qui ont été plantées il y a quelques semaines ont donné des plants de variété inconnue de plus de 4 pieds (120 centimètres) dans sa cour arrière. 

Quand Annie-Claude Dumais a réalisé qu'elle avait fait une erreur, elle a fait une publication Facebook pour notamment tenter d'identifier la variété de la plante. Elle voulait aussi savoir si d'autres personnes de la région avaient reçu de tels paquets. 

Mais Annie-Claude Dumais s'est plutôt retrouvée ensevelie de commentaires négatifs.

« On m’a dit que je détruisais la flore, que ce n’était pas bon pour la planète. On m’a aussi écrit que ça ne se faisait pas de planter des graines que je ne connaissais pas », a-t-elle expliqué au Quotidien. 

Dans sa plus récente mise à jour su le sujet, datant du 6 août 2020, l’Agence canadienne d’inspection des aliments a indiqué qu'au moins 750 Canadiens ont reçu des graines non-identifiées de Chine, mais aussi d'autres pays. 

Si le gouvernement ne sait toujours pas pourquoi les Canadiens ont reçu ces graines, ils ont insisté sur l'importance de ne pas les planter. 

Jusqu'à maintenant, les graines provenaient d'un large éventail d'espèces végétales « dont la tomate, la fraise, la rose et les agrumes, ainsi que de certaines semences de mauvaises herbes communes au Canada (par exemple, la bourse-à-pasteur et la sagesse-des-chirurgiens) », a précisé l'ACIA. 

Source: Le Quotidien · Crédit Photo: Capture d'écran