Nouvelles générales : Faute de main-d'oeuvre, une entreprise repousse l'âge de départ à la retraite à 80 ans

Faute de main-d'oeuvre, une entreprise repousse l'âge de départ à la retraite à 80 ans

Oui, vous avez bien lu.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que le Japon est en proie à une importante pénurie de main-d'oeuvre, une entreprise a eu l'idée de repousser l'âge de départ à la retraite à 80 ans afin de lutter contre ce contexte économique défavorable.

C'est le Journal de Québec qui rapporte cette nouvelle qui est en train de susciter de nombreuses réactions sur le web. En effet, Nojima, une entreprise japonaise a pris la décision de repousser l'âge de départ à la retraite à 80 ans alors qu'il était fixé à 65 ans auparavant. Le détaillant d'appareils électroniques laisse tout de même le choix à ses employés de prendre leur retraite à 65 ans, mais ne leur interdit pas de continuer à travailler plusieurs années supplémentaires s'ils le désirent.

Si Yoshiyuki Tanaka, un membre de la haute direction de l'entreprise, a justifié cette décision par la volonté «qu'un large éventail d'employés seniors jouent un rôle actif, quel que soit le lieu», le Journal de Québec explique que c'est la pénurie de main-d'oeuvre au pays du soleil levant qui explique une telle décision de la part de Nojima. Le quotidien précise que selon les données du gouvernement, un travailleur sur 3 aura 65 ans et plus en 2025. D'ici 2030, le pays pourrait connaître une pénurie de 6,44 millions de travailleurs.

Le Journal de Québec précise toute de fois que cette hausse de l'âge de départ à la retraite dépend de l'état de santé des employés. En effet, le quotidien indique que chaque année après 65 ans, leur condition physique et l'endurance seront évaluées pour déterminer si l'employé peut travailler pendant une période de 12 mois supplémentaires.

Le Journal de Québec souligne que Nojima n'est pas la seule entreprise japonaise à avoir adopté une telle politique. En effet, la chaîne de supermarchés Summit a également repoussé l'âge de départ à la retraite, mais jusqu'à 75 ans.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Journal de Québec · Crédit Photo: Adobe Stock