Nouvelles générales : Flambée de dengue en Floride

Flambée de dengue en Floride

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La Floride connaît actuellement une flambée de la maladie de dengue, transmise par les moustiques. 

Au moins 16 cas ont été détectés dans la région de Key Largo, dans le comté de Monroe, en Floride, dont deux nouveaux cas vendredi dernier, selon les informations du département de la Santé de la Floride. 

Ça fait 10 ans que les Keys n'ont pas connu une telle flambée de la dengue, a déclaré Alison Kerr, porte-parole du département de la santé du comté de Monroe. En 2010, 55 personnes avaient contracté la maladie après avoir été piquées par un moustique femelle Aedes aegypti, le même moustique qui a provoqué l'épidémie de Zika à Miami en 2016. 

« La dengue est une maladie transmise aux humains par des piqûres de moustiques et elle est causée par l'un des quatre types de virus de la dengue. Cette maladie peut causer des symptômes graves d’allure grippale et dans de graves cas, peut entraîner à la mort. Il n’existe ni vaccin ni médicament qui protègent contre la dengue », prévient le Gouvernement du Canada sur son site Internet. 

Les autorités ont donc décidé de s'attaquer au problème en répandant plus d'insecticide pour tuer les larves et les adultes.

Cette nouvelle épidémie en Floride coïncide avec les efforts d'une société internationale de biotechnologie qui veut libérer des millions d'insectes mâles génétiquement modifiés Aedes aegypti dans les Keys afin d'éliminer la population naturelle, a souligné le Miami Herald. 

Mais cette expérience est déjà vivement critiquée par plusieurs experts. Selon plusieurs scientifiques dont l'entomologiste Jeffrey Powell, un projet similaire réalisé par Oxitec à Jacobina, au Brésil, entre 2013 et 2015 a aggravé les choses car les moustiques génétiquement modifiés se sont reproduits avec les moustiques femelles de la région pour créer une nouvelle génération de moustiques plus en forme que celle qui existait avant l'expérience. Par contre, Oxitec rejette les conclusions de cette étude. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Miami Herald · Crédit Photo: Adobe Stock