Nouvelles générales : François Legault critique la prolongation de la PCU s

François Legault critique la prolongation de la PCU s

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Alors que le premier ministre Justin Trudeau a annoncé qu'il prolongerait la PCU de deux mois, le premier ministre François Legault a déclaré qu'il souhaitait trouver un incitatif pour le retour au travail.

C'est au cours d'une conférence de presse à Saint-Georges que le premier ministre François Legault a tout d'abord expliqué que les prestations fédérales ne facilitaient pas le recrutement et la rétention de la main-d’oeuvre, tout en ajoutant: "Il faut trouver une solution où il y ait un incitatif à aller travailler. [...] Il va falloir se poser la question. [...] On comprend que les personnes qui ont perdu leur emploi veulent de l’aide du gouvernement, mais il faudrait trouver un moyen pour qu’il y ait un incitatif quand même à relancer l’économie et que le plus de personnes possible retournent en emploi le plus vite possible."

François Legault a notamment déclaré qu'il n'excluait pas la possibilité de tenter de trouver un terrain d'entente avec le gouvernement fédéral qui permettrait aux travailleurs ayant effectué un retour professionnel de continuer à toucher en partie la Prestation canadienne d’urgence (PCU).

À l'origine, la PCU devait prendre fin au début de juillet, mais Justin Trudeau a annoncé cette semaine que celle-ci serait prolongée jusqu'à la fin du mois d'août. La PCU permet aux Canadiens privés de salaire en raison de la pandémie de COVID-19 d'avoir droit à un soutien financier de 2000 $ par mois.

Le premier ministre François Legault a aussi profité de son passage en Beauce afin de désigner la région de Chaudière-Appalaches comme "un modèle à copier pour la prochaine vague" de la COVID-19, alors que seulement 512 infections et huit décès des suites de la COVID-19 sont survenus dans ce secteur.

Un peu plus tôt dans la même journée, le premier ministre s'était aussi entretenu avec le président-directeur général du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) qui a confirmé pour sa part que les autorités sanitaires n'avaient rapporté aucun cas mortel dans les CHSLD de Chaudière-Appalaches.

Source: La Presse · Crédit Photo: Facebook