Nouvelles générales : François Legault rend un controversé hommage à Nicolas Sarkozy sur les réseaux sociaux

François Legault rend un controversé hommage à Nicolas Sarkozy sur les réseaux sociaux

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Alors que le premier ministre du Québec François Legault a pris l'habitude de partager sur les médias sociaux certains de ses coups de coeur du moment, il s'est fait prendre à parti par des internautes après avoir fait un hommage à Nicolas Sarkozy.

C'est en naviguant sur les médias sociaux (Facebook et Twitter) qu'on est tombé sur la dernière publication de François Legault et le moins que l'on puise dire, c'est qu'elle risque au moins de faire le tour de province. En effet, le premier ministre du Québec s'est fait prendre à parti par des internautes après avoir fait un hommage à Nicolas Sarkozy. Dans cette publication, il explique avoir lu le livre «Passions» écrit par l'ancien président de la République française et en profite pour expliquer ce qu'il aime chez cet ex-chef d'État.

«J’ai lu "Passions" de Nicolas Sarkozy. On peut être d’accord ou non avec lui, il reste un homme d’action passionné, toujours divertissant. Il avoue ses moments d’arrogance, d’amertume. Il raconte les désagréables jeux de pouvoir, entre autres avec Chirac. Comment il s’est bâti une équipe autour de lui. Nationaliste, il explique bien l’importance de faire la promotion de l’identité de la nation et la fierté de son Histoire».

Le premier ministre du Québec a essuyé de nombreuses critiques dans les commentaires. En effet, certains internautes se sont permis de rappeler à François Legault le passé trouble de Nicolas Sarkozy.

«Ah bah tiens celui qui a décomplexé la droite française pour la faire coller au plus près au programme du Front National. Les gens préférant généralement l’original à la copie, il a été un élément essentiel de la légitimation du discours d’extrême droite et du Front National en France», écrit un internaute sur Twitter.

«Effectivement. Le Président populiste qui, pour sa propre réélection, est allé chercher des votes à l'extrême droite en pointant du doigt les «bons» et «mauvais» Français. En décomplexant le discours xénophobe chez la droite française», écrit un autre.

«Un homme pas très honnête je pense pas qui faut le valorisé», se contente d'écrire sur Facebook un internaute.

Source: Twitter · Crédit Photo: Facebook