Nouvelles générales : François Legault répond aux critiques et refuse qu'on le traite de menteur

François Legault répond aux critiques et refuse qu'on le traite de menteur

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que plus tôt ce samedi François Legault a suscité la polémique sur Twitter pour avoir bloqué un journaliste, le premier ministre a décidé de répondre aux critiques et a laissé sous-entendre qu'il refuse qu'on le traite de menteur.

C'est en naviguant sur Twitter qu'on est tombé sur le dernier tweet de François Legault. En effet, le premier ministre a dû répondre aux critiques ce samedi après que le journaliste de la Gazettte de Montréal, Aaron Derfel, a indiqué qu'il l'avait bloqué. Un tweet qui a suscité de nombreux commentaires dont celui de la journaliste Chantale Hébert qui a réagi par un simple point d'interrogation au tweet d'un autre journaliste, Patrick White, au sujet de ce fameux blocage. 

Il n'en fallait pas plus pour agacer François Legault et le pousser à répondre. «Quand un "journaliste" me "tague" plus de 10 fois sur Twitter en disant que je mens...», a-t-il écrit. En une phrase, il a réussi à mettre de l'huile sur le feu. Les plus observateurs d'entre vous remarqueront que le premier ministre a utilisé des guillemets lorsqu'il a employé le mot «journaliste». Une petite attention qui ne devrait pas manquer de plaire à Aaron Derfel qui se demandait pourquoi le chef du gouvernement l'avait bloqué. Il a maintenant sa réponse.

La réponse de François Legault suscite déjà de nombreux commentaires. Les guillemets employés pour qualifier la profession d'Aaron Derfel n'ont pas laissé certains internautes indifférents et ils ne manquent pas de le faire savoir au premier ministre. Y aura-t-il une réponse de la part d'Aaron Derfel ? Pour le moment, on n'en a pas la certitude, mais on devrait en avoir le coeur net dans le courant de la journée. Rappelons qu'il a récemment publié un article qui qualifie de «catastrophe» la manière dont les patients atteints du cancer ont été traités au cours de la crise sanitaire.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Twitter · Crédit Photo: Facebook