Nouvelles générales : François Legault se fait vivement critiquer pour avoir tenu des propos de “mononcle”.

François Legault se fait vivement critiquer pour avoir tenu des propos de “mononcle”.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Après avoir été encensé par une grande partie de la population pour sa gestion de la crise lors des premières semaines de la pandémie de COVID-19, le premier ministre François Legault doit à nouveau faire face à la musique et voilà qu'il a à nouveau fait l'objet de vives critiques, et ce, en raison de quatre mots qu'il a prononcés lors de son annonce du remaniement ministériel.

C'est en annonçant les nouvelles responsabilités de Mme Sonia LeBel au sein du gouvernement comme nouvelle présidente du Conseil du trésor que le premier ministre l'a qualifiée de "mon trésor". En effet, au moment de désigner la ministre LeBel, François Legault a dit sur un ton très léger: "Au Trésor, mon trésor".

Toutefois, ce qui semblait être un simple jeu de mots sans mauvaise intention a rapidement pris une tout autre tournure dans les heures qui ont suivi.

De nombreux internautes ont décrit les mots employés par le premier ministre comme étant dignes d'un "mononcle".

Un internaute a même rebaptisé le titre du premier ministre en celui de premier mononcle!

Évidemment, les adversaires du premier ministre s'en sont donné à coeur joie, dont la députée libérale Isabelle Melançon.

La députée de Québec solidaire Christine Labrie a aussi dénoncé les propos du premier ministre.

Enfin, une autre voix s'est ajoutée à ces dénonciations, mais dans ce cas-ci, c'était plutôt pour remettre les pendules à l'heure. En effet, selon le chroniqueur politique Antoine Robitaille, l'utilisation du terme "mon trésor" évoquait en fait l’ex-présidente du Conseil du trésor et ministre libérale Monique Gagnon-Tremblay.

On se doute bien que l'explication fournie par Antoine Robitaille ne suffira pas à calmer certains esprits échauffés par les mots du premier ministre, mais au moins, ça fournit une toute nouvelle perspective à cette situation.

Il n'en demeure pas moins que bien des gens se demandent si le premier ministre aurait utilisé les mêmes termes à l'égard d'un ministre masculin...

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Sac de Chips · Crédit Photo: Facebook