Nouvelles générales : Fraude Netflix: «Votre compte est suspendu en raison d’un problème avec votre dernier paiement»

Fraude Netflix: «Votre compte est suspendu en raison d’un problème avec votre dernier paiement»

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Grands Titres dans Nouvelles générales

Des abonnés Netflix ont reçu récemment un message leur indiquant que le dernier paiement de leur abonnement n'a pas fonctionné. Soyez vigilants si vous avez reçu un tel message, car des messages frauduleux vous demandant de vous connecter à votre compte pour changer votre méthode de paiement ont été envoyé à plusieurs personnes. 

Pour amplifier le sentiment d'urgence, le courriel mentionne que l'accès à Netflix sera perdu si les changements ne sont pas effectués rapidement. Des personnes peuvent donc être tentées de modifier rapidement les informations pour conserver leur accès au service sans se poser plus de questions. 

Voici le message qui est envoyé : 

« Votre compte est suspendu en raison d’un problème avec votre dernier paiement. Cher utilisateur, Nous rencontrons des difficultés avec vos informations de facturation. Voulez-vous réessayer de payer avec votre carte ou votre compte PayPal? Réessayer le paiement »

Les internautes sont ensuite dirigés vers une page web qui ressemble beaucoup à Netflix, mais on peut voir que le lien est plutôt ca-consulter.com. 

Qu'on entre ou non les bons accès Netflix, on nous demande ensuite de mettre à jour nos informations personnelles comme le nom et l'adresse complète puis d'entrer les informations de crédit. 

Si vous entrez toutes les informations demandées, vous serez ensuite redirigé vers le vrai site Netflix. Les fraudeurs se retrouvent donc avec toutes vos informations, parfois à votre insu! 

Alors si vous recevez un tel message, il vaut mieux ignorer le courriel et le supprimer. Pour mettre à jour vos informations de paiement, mieux vaut de passer directement par le site officiel de Netflix et non par le lien d'un courriel douteux. 

Source: Journal Metro · Crédit Photo: François Charron et Adobe Stock